Alexandre Barro Chambrier dans le Haut-Ogooué « personne ne peut m’empêcher de venir parler aux jeunes, aux mamans (…) n’ayez pas peur, n’ayez plus peur »

Par Brandy MAMBOUNDOU / 27 aoû 2021 / 0 commentaire(s)
Les habitants de Léconi, malgré quelques réticences de départ, ont bien acceuilli ABC et sa suite.

De la même génération qu’Ali Bongo, le président du RPM n’a jamais tremblé face aux actes d’intimidation. Les Emergeants ont trouvé là un adversaire de taille. Ce qui expliquerait, vrai semblablement, leur peur panique lors de son séjour dans le Haut-Ogooué.

Si d’aucuns s’attendaient à ce que l’ancien ministre des Hydrocarbures s’attarde sur le comportement blâmable « d'une minorité bruyante », ils ont tout faux. Alexandre Barro Chambrier – en séjour depuis hier dans l’Ogooué Ivindo – préfère, lui, retenir le côté positif de sa tournée dans le Haut Ogooué. « Notre séjour en terre altogovéenne, écrivait-il ce matin sur sa page Facebook, a été un franc succès. Avec un accueil des plus chaleureux… ».

En effet, malgré certaines pratiques employées par les Pdgistes pour « tenter de tenir les populations en otage », ABC et sa suite ont longuement échangé avec leurs compatriotes dans les villes visitées et invité les uns et les autres à ne pas accepter « la dictature de la minorité. Ne vous laissez pas faire… » Justement, ici et là, « le message d'éveil de conscience et surtout d'incitation à garder espoir », distillé par la délégation du RPM, a été bien accueilli par les populations. Ce qui justifie l’adhésion spontanée de bon nombre d’Altogovéens à cette formation politique de l’opposition.

Alexandre Barro Chambrier a donc réussi son pari. Celui, entre autres, de tenir à ses hôtes, un langage de vérité, de courage et de détermination. Des qualités nécessaires et utiles pour se mettre au-devant des aspirations du peuple. Dans cette veine, par exemple lors de l’étape de Leconi, en faisant une photo instantanée de notre pays actuellement, ABC a dénoncé la mauvaise gouvernance au sommet de l’Etat et surtout, noté que 12 ans après la prise de pouvoir d’Ali Bongo, la situation est mauvaise. « Les jeunes n’ont pas d’avenir (…) on doit s’occuper des gens (…) moi je suis là devant vous. Ali Bongo doit venir là, devant vous comme moi. Est-ce que vous le voyez ? (…) Faites-moi confiance, 2023 ne sera pas la répétition de ce que nous avons vu dans le passé ».

En somme, de l’avis général, deux enseignements sont à retenir de la tournée de Barro Chambrier dans le Haut-Ogooué : d’abord, en mettant en place des stratégies pour boycotter son séjour, sans le savoir peut-être et sans le vouloir certainement, les Pdgistes ont montré aux Altogovéens l’alternative idéale à Ali Bongo ; ensuite, en prônant l’unité de tous les Gabonais lors de ses différentes interventions et en invitant les habitants de cette province à vaincre la peur, ABC a rassuré tout le monde.

Il reste maintenant, pour 2023 d’user d’ingéniosité pour déjouer les pièges de la fraude et de la force.

Nicolas NDONG ESSONO

Article du 27 août 2021 - 5:56pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !