Bac 2021 : Une détenue rate l'épreuve de maths par la faute de l’administration pénitentiaire.

Par Brandy MAMBOUNDOU / 26 juil 2021 / 0 commentaire(s)
L'administration de la prison centrale de Libreville n'a pas permis à une détenue de passer une épreuve au baccalauréat 2021.

L’organisation non gouvernementale (ONG) SOS Prisonniers Gabon (SPG) s’est plaint, à travers un communiqué, du fait qu’une détenue à la prison centrale de Libreville et candidate au baccalauréat n’a pas pu passer l’épreuve de mathématiques ce 22 juillet. Une situation qui suscite des interrogations sur le fonctionnement de l’administration pénitentiaire et l’humanité de ses animateurs.

En effet, au lieu du centre d’examen, la jeune femme a plutôt été conduite au tribunal pour sa procédure. « Comment peut-on déférer un détenu qui est en plein examen au tribunal ? Si le tribunal n'est pas informé, pourquoi l'administration pénitentiaire n'a pas pris le soin de dire au tribunal que la détenue MBLC est en pleine période d'examen du baccalauréat ? », s'interroge le président de SPG, Lionel Ella Engonga.

Grâce à l'intervention du président de SPG auprès de la ministre de la Justice, Erlyne Antonella Ndembet- Damas, il a été retenu que la candidate se verra proposer une épreuve de rattrapage. Il y a peu, l’ONG dénonçait le refus de l’administration pénitentiaire de laisser un enseignant de philosophie dispenser des cours à un candidat au baccalauréat. Les hommes du général Jean- Germain Effayong Onong, le directeur des prisons du Gabon, soupçonnaient le précepteur d’être un agent de renseignement de SPG sur les mauvaises conditions carcérales, lesquelles sont pourtant de notoriété publique.

En attendant les résultats du baccalauréat, les détenus de la prison centrale de Libreville peuvent se réjouir de la performance de leurs représentants au Brevet d’études du premier cycle (BEPC). Tous les 21 candidats y ont été reçus.

Brandy MAMBOUNDOU

Article du 26 juillet 2021 - 3:17pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !