Déclaration de Hervé Patrick Opiangah : Une prise de conscience des démons qui menacent le Gabon

Par Brandy MAMBOUNDOU / 30 nov 2021 / 0 commentaire(s)
Hervé Patrick Opiangah, proche d'Ali Bongo Ondimba.

Ce lundi 29 novembre 2021, le président de l’Union pour la Démocratie et L’Intégration Sociale, dont le slogan est Unité-Solidarité-Effort, s’est, dans une déclaration relayée à une vitesse grand V sur les réseaux sociaux, adressé « aux Plus Hautes Autorités et à toutes les Forces Vives de la Nation ». Ni plus ni moins, il lance un appel pressant aux enfants de cette Nation qu’est le Gabon chancelant de la sauver du chaos actuel.

Peu importe la suite de son acte, lui, Hervé Patrick Opiangah, proche parmi les proches et ex-beau-frère d’Ali Bongo Ondimba, a fait sa part. Il a clairement dit en intelligible voix ce que les opposants et les patriotes gabonais ne cessent de crier depuis bien longtemps : ça ne va pas ! Bien plus, ce membre du régime en place a crié tout haut ce que certains proches d’Ali Bongo Ondimba, le président de la République, pensent tout bas : la situation est complètement électrique qu’il suffit d’une petite étincelle pour que tout ou presque s’embrase. Voilà ce que le citoyen lambda peut retenir de cette intervention.

Côté factuel, avec ses mots, Hervé Patrick Opiangah, originaire de Mounana (Haut-Ogooué), en s’adressant à Ali Bongo, à toute la classe dirigeante et au reste des Gabonais, a fait son constat : « Le Gabon, notre pays, est à la croisée des chemins. Secoué par une multitude de crises, il est à la recherche de solutions appropriées pour sa relance et la consolidation de son vivre-ensemble ». Plus précisément, il s’adresse à « l’Exécutif, à la classe politique dans son ensemble, à la société civile, aux partenaires sociaux, au Patronat, au Collectif des retraités, au Collectif des chômeurs, aux Confessions religieuses, aux leaders d’opinions, aux Organisations des femmes et des jeunes, à la diaspora gabonaise, à toutes les bonnes volontés… ».

Le président du l’UDIS « exhorte (tout le monde) à taire nos différences et nos clivages pour nous retrouver et nous interroger, gravement et utilement, sur ce seul point commun, à savoir, le devenir de notre chère Patrie, à laquelle nous sommes toutes et tous si attachés et si liés ». Du coup, Hervé Patrick Opiangah appelle à la convocation « d’un Grand Forum National (dont on pourra convenir de la dénomination et de la forme). Le but fondamental recherché sera de réfléchir essentiellement sur l’économie du Gabon, et les voies et moyens de la relancer, mais aussi sur le social et le vivre ensemble ».

Silencieux jusque-là, sur la grave et inquiétante situation que traverse le Gabon, plusieurs membres de la galaxie Ali Bongo Ondimba désormais donnent de la voix et montrent clairement une réalité : la prise de conscience collective de ce que la marmite Gabon bout dangereusement que le couvercle peut sauter à tout moment. Il y a donc urgence à créer les conditions d’une paix sociale retrouvée, et les faucons qui ont pris Ali Bongo Ondimba en otage d’écouter le chant du cygne (en grec kúkneion âisma). La « Roche Tarpéienne est proche du Capitole ». A bon entendeur…

Dess BOMBE

Article du 30 novembre 2021 - 4:52pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !