Education Nationale : Message de Jean Remy Yama, président de Dynamique Unitaire aux membres de la Conasysed

Par Brandy MAMBOUNDOU / 28 jan 2022 / 0 commentaire(s)
Jean Remy Yama.

Bonjour camarades et chers collègues de la CONASYSED. 

Je me permets de vous adresser ce message, suite à l'assemblée générale de la coalition CONASYSED-SENA du samedi 22 janvier dernier à l'école Martine Oulabou, en espérant que les colères et les frustrations de certains se sont atténuées. En technique commerciale, on nous apprend qu'un client content contamine 7 autres personnes, tandis qu'un client mécontent en contamine 9. Il est vrai que la conduite de cette AG à laquelle j'ai pris part n'était pas de nature à rassurer les uns et les autres autour d'un consensus. Mon message s'adresse particulièrement à ceux qui ont été frustrés et se sont sentis trahis, pour leur apporter un message d'espoir afin qu'ils n'aillent pas contaminer chacun 9 autres camarades. 

La suspension de la grève en soi n'était pas une mauvaise chose. Elle aurait même dû intervenir plus tôt avec le recul, pour les raisons suivantes :

1- le Ministre en envoyant les élèves précocement en vacances de près d'un mois, a utilisé une règle très connue au basket : celle du temps mort demandé par l'équipe malmenée. Vous aviez le vent en poupe avant les vacances. Malheureusement, pendant le mois de temps mort, vous n'avez pas galvanisé vos troupes pour qu'à la reprise des cours vous continuez de garder l'avantage, en dépit de la coupure des salaires. 

2- la coalition de la CONASYSED avec le SENA, bien que décidée en AG de la CONASYSED, a laissé certains membres méfiants car imprégnés de l'histoire syndicale dans notre pays. Le Délégué général de la conasysed Louis-Patrick MOMBO, personne engagée et intègre, servait de caution morale pour les sceptiques. Dans cette coalition entre la CONASYSED (fédération de syndicats autonomes) et le SENA (syndicat autonome), le rapport des membres était de 7 contre 1, tandis qu'il y avait 2 commandants en chef pour mener la bataille. Dès lors que le commandant en chef de la plus grosse armée, la CONASYSED, tombe, il fallait aussitôt en tirer les conséquences pour un repli stratégique et pour une réorganisation du SEENA et de la CONASYSED dont le défunt était à la fois et respectivement Secrétaire général et Délégué général. Continuer le combat avec des emotions telles que "pour sa mémoire nous devons continuer", c'était accepter implicitement d'être sous l'autorité de l'autre commandant en chef. Le Délégué administratif de la CONASYSED, assurant l'intérim pour évacuer les affaires courantes, ne pouvait pas remplacer valablement et sur tous les plans le commandant en chef Louis-Patrick MOMBO. L'intérimaire Alfred a donné le meilleur de lui-même. Ce dernier a été digne, malheureusement celui qui avait la légitimité des membres, celui qui était oint et celui que les esprits de la CONASYSED reconnaissaient, c'était Louis Patrick MOMBO. La perte de celui qui rassurait dans cette coalition, est aussi à l'origine de la démobilisation de certains. Pour ma part, la CONASYSED aurait dû tout suspendre après le décès du commandant en chef, afin que le SEENA et la CONASYSED se dotent de nouveaux chefs oints par la légitimité des instances habilitées desdites organisations (SEENA et CONASYSED). Cette démarche aurait fait moins de dégâts. 

Maintenant que la suspension de la grève est actée, j'invite tous les membres de la CONASYSED à taire leurs divergences et à se tourner vers leur centrale syndicale DYNAMIQUE UNITAIRE qui les accompagnera dans le renouvellement de leurs dirigeants, conformément aux statuts et règlements de la CONASYSED. Je voudrais également exhorté tous ceux qui sont en colère à cause de la manière avec laquelle cette aventure s'achève. Certains diront que c'était prévisible, on savait.... Je puis vous assurer que tous vos leaders de la CONASYSED sont dignes et intègres, sinon ils n'auraient pas été à côté de Louis-Patrick MOMBO. C'est pourquoi, je vous demande de ne pas succomber aux sirènes de certains qui ont vendu la honte aux chiens, pour vous décourager dans votre lutte syndicale. Vous luttez pour avoir ce qui vous revient de droits, confisqués par ceux qui nous dirigent et ont pactisé avec le démon. Vous luttez pour la justice et la dignité. Soyez rassurés, la CONASYSED est le premier né de DYNAMIQUE UNITAIRE. On ne vous laissera pas tomber. Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Mobilisons-nous pour la réorganisation du SEENA et de la CONASYSED pour les prochaines batailles.

Que DIEU protège la CONASYSED ! 

Que DIEU protège DYNAMIQUE UNITAIRE !

Jean Rémy YAMA. Pdt de D.U

Article du 28 janvier 2022 - 2:39pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !