Etats-Unis : Une jeune femme, quatre maris

Par Brandy MAMBOUNDOU / 29 juil 2022 / 0 commentaire(s)
Une femme de 20 ans et ses maris.

Cap au pays de l’oncle Sam pour découvrir l’histoire de Tory, une jeune femme qui entretient une relation amoureuse avec quatre hommes. Ensemble, ils vont devenir parents pour la première fois. Incroyable !

Vous l’ignorez peut-être, mais le polyamour est le fait d’avoir plusieurs relations amoureuses en même temps. C’est notamment le cas de Tory, une jeune femme originaire de Jacksonville (Floride, USA). 

En effet, cette dernière partage sa vie avec quatre partenaires : Travis, Ethan, Christopher et Marc. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les jeunes gens âgés d’une vingtaine d’années sont épanouis et heureux. Cette histoire d’amour atypique a débuté lorsque Tory est tombée amoureuse de Marc, un ancien camarade de lycée. Quelque temps plus tard, elle éprouve un coup de foudre pour Travis avant de succomber aux charmes d'Ethan et Christopher.

En 2019, Tory et ses compagnons sont devenus parents pour la première fois : ils ont accueilli une petite fille. Très amoureux, ils décident de l’élever tous ensemble, comme l’explique la jeune maman dans une interview. « Chris est le père biologique. J’en suis sûre et certaine parce que je connais la date de conception. D’après le jour approximatif de la conception, nous étions en vacances. Il n’y avait donc que nous. Mais pour autant que je sache, socialement, nous allons élever ce bébé ensemble. Ils sont tous les papas de cet enfant. Nous sommes tous très, très excités d’élever un bébé ensemble ». Toujours selon les dires de Tory, entretenir une relation polyamoureuse est assez difficile : « Honnêtement, j’adorerais que quelqu’un trouve un second partenaire. Partager le temps et les horaires entre les cinq personnes et s’assurer que tout le monde se sent inclus, c’est assez difficile. Je souhaiterais avoir une autre femme dans cette relation. Ce serait vraiment sympa ».

Sous nos tropiques, toujours prompts à imiter, il ne sera guère surprenant de voir des foyers gabonais et autres africains avec une femme et de nombreux « maris ». Les temps changent et les coutumes s’envolent. Déjà que notre Constitution reconnaît l’homosexualité comme une pratique totalement normale, il ne reste plus qu’il soit permis à nos femmes de prendre pour « maris » plusieurs hommes. Le nouveau code de la famille ne donne-t-il pas déjà tous les pouvoirs aux femmes gabonaises ? La Fondation Sylvia bongo Ondimba, qui serait à l’origine de ce nouveau code de la famille, se fera certainement le devoir d’accompagner ces familles atypiques. C’est cela qu’on sait faire de mieux sous nos cieux.

Brandy Mamboundou

Article du 29 juillet 2022 - 1:45pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !