Evènements de la Sébé et Bayi Brikolo : Mathias Otounga, un dangereux ministre de la République

Par Elzo MVOULA / 26 aoû 2021 / 0 commentaire(s)
Cet acte, si nous étions dans un pays normal, devrait être sévèrement puni. Mais, hélas...

Entre propos haineux, mensonges, arrogance…l’enfant terrible d’Ayanabo croit se sortir, moralement, humainement et républicainement de cette embarrassante histoire. Erreur ! Son implication supposée ou réelle dans la désormais « affaire Barro Chambrier à Okondja » l’exclue manifestement des dépositaires de l’autorité de l’Etat, digne de ce nom.

En traitant Barro Chambrier « d’un invité indésirable », encore qu’il aurait pu dire « visiteur indésirable », ce ministre de la République a enfreint son obligation d’être le prolongement du serment du chef de l’Etat partout où les valeurs d’unité sont à promouvoir ; en incitant « ses camarades Pdistes » à boycotter la tournée d’un leader politique de l’opposition, il a détruit le pacte républicain du vivre-ensemble ; en niant n’avoir donné aucune consigne à ses troupeaux, oh pardon, ses troupes, pour empêcher les Pdgistes à assister aux rencontres de ABC, puis en se faisant confondre par un audio, il est devenu un dangereux ministre de la République ; en affirmant que la tournée de Barro Chambrier est un flop, il ment éhontément à Ali Bongo…

Ces compatriotes ont perturbé le séjour du RPM à Okondja.

C’est pourquoi, peu importe l’angle d’observation, Mathias Otounga fait partie du dangereux et clivant personnel politique, sous l’ère de l’émergence, à l’origine de la sinistrose ambiante dans la Nation. Ce personnel politique est, disons-le comme ça, dépourvu de toute morale, obtus au respect des règles, insensible à la détresse humaine, porté vers la satisfaction des intérêts égoïstes…

Hier, dans un dernier audio en circulation, Mathias Otounga, soutient que la tournée de Barro Chambrier à Okondja a été « un flop », tout en reconnaissant, en tant que ministre de la République, qu’il a demandé « aux nôtres de ne pas y aller » à ses meetings. « Tout ceci, soulignait-il, sans sourciller, que c’est de bonne guerre ». Peut-être que ceci est vrai sous les tropiques, ce qui expliquerait notre état de sous-développement, mais en Europe, un parti au pouvoir ne peut mener des manifestations pour contrer celles de l’opposition. L’acte d’abandonner un canter sur la voie publique, pour l’obstruer, relève ni plus ni moins que du terrorisme. Il ne serait donc pas étonnant, que demain, le phénomène des coupeurs de route devienne une pratique courante dans notre pays ; puisque le ministre de l’Intérieur a laissé faire.

En cela, Mathias Otounga, commanditaire supposé ou réel, du boycott de la tournée de Barro Chambrier à Okondja et Aboumi, est tout simplement un dangereux ministre de la République.

Nicolas NDONG ESSONO

 

Article du 26 août 2021 - 12:24pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !