Gabon : ACBBN voudrait mettre l’accent sur le social

Par Brandy MAMBOUNDOU / 24 jan 2023 / 0 commentaire(s)
Alain Claude Bilie By Nze devant les parlementaires.

Le mardi 24 janvier 2023, alors que plusieurs associations, les membres de la société civile de même que les mouvements qui luttent pour le bien-être des populations manifestaient à la Vallée Sainte-Marie, le Premier ministre Alain Claude Bilie By Nze était devant les parlementaires. Au Palais Léon Mba, le chef du gouvernement a demandé aux élus nationaux de lui accorder leur aval pour mettre en action sa politique axée sur le social.

Lors de son passage devant la Première chambre du Parlement, le Premier ministre Alain Claude Bilie By Nze n’a pas manqué de souligner les nombreuses difficultés qu'il a pu rencontrer depuis qu’il effectue des virées dans l’intérieur du pays. Ce, même bien avant d’occuper le poste de Premier ministre. En effet, le natif de Makokou qui reconnaît en partie l’échec de son « champion » veut tenter de redonner à ce dernier «un petit espoir » d’être encore accepté d’ici août 2023, comme président pour les sept années avenirs. Et pour ce faire, son plan d’action s’articulerait autour des manquements qui impactent directement le Gabonais Lambda.

Pour faire face à la vie chère, il entend, dans les prochains jours, réunir les départements ministériels concernés par cette question en vue d’organiser, courant mars 2023, les assises nationales contre la vie chère. A cette rencontre, il aura « les professionnels du secteur, l’administration publique, les collectivités locales, la grande distribution, les revendeurs, les syndicats de commerçants et les associations de consommateurs. Un examen minutieux de la structure des prix devra être opéré à l'issue duquel le gouvernement fixera les marges bénéficiaires acceptables », a-t-il indiqué.

En ce qui concerne la route, les travaux de la première phase de la Transgabonaise, entre le PK24 et le PK105, « seront prochainement livrés, assurant une liaison routière très fluide entre Libreville et Nsile, sur la Route Nationale 1. La deuxième phase de ce projet qui comprend les tronçons Nsile-Bifoun (63km) et Bifoun-Ndjolé (56km), sera lancée au courant du premier semestre 2023. D’autres travaux seront lancés dans les mois à venir pour le pavage des voiries de Bitam, Boumango, Mbigou, Moulengui-Binza et Oyem. Il nous faudra, dans le même temps, trouver les mécanismes les mieux adaptés pour la relance et l’achèvement de certains projets routiers à l’arrêt depuis quelques années. Il s’agit entre autres des tronçons Ovan-Makokou, Moanda-Bakumba, Ndendé-Tchibanga, Tchibanga-Mayumba et Forasol-Mbega » a-t-il fait savoir.

Au sujet de la déserte en eau, qui est jusqu’aujourd’hui un véritable casse-tête, Alain Claude Bilie By Nze a mis l’accent sur son projet (PIAEPAL d’un montant de 77 milliards de francs CFA pour le Grand Libreville et bien d’autres) piloté par lui-même, lorsqu’il était encore le responsable de ce département. S’agissant du secteur santé, il s’appuie sur la construction de l’Institut de Maladies Infectieuses d’Owendo, des hôpitaux de la Peyrie, de Nzeng-ayong, de Ntoum et d’un Centre Opérationnel d’Urgences de Santé Publique. Il y aurait la réhabilitation de plusieurs infrastructures sanitaires à l’intérieur du pays notamment à Akieni, Léconi, Okondja, Moanda, Fougamou, Ndendé, Ovan, Mvadi, Mokeko, Mitzic, Medouneu et l’hôpital d’Ebeigne. Ce programme se poursuivra par les travaux de réhabilitation des centres hospitaliers de Franceville, Mouila, Makokou, Port-Gentil et Oyem. Concernant les plateaux techniques, il est prévu la réhabilitation. Au regard des quelques mois qui lui reste, on se demande réellement s’il pourra faire mieux que Rose Christiane Ossouka Raponda qui a pourtant eu plus de deux ans de gouvernance.

Vichanie Mamboundou

Article du 24 janvier 2023 - 7:12pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !