Gabon : Bernard Christian Rekoula en danger de mort ?

Par Brandy MAMBOUNDOU / 08 sep 2022 / 0 commentaire(s)
La vie de Christian Rekoula serait menacée.

 

Dans l’une de ses publications sur les réseaux sociaux en date du mardi 06 août dernier dans la soirée, Christian Bernard Rekoula, le citoyen libre et engagé, dit subir des menaces et des intimidations.

C’est la question que se pose l’un des membres fondateurs du copil citoyen, surtout depuis qu’il est passé à une émission sur la chaîne française, France 24, au sujet de la pollution au Gabon. En effet, à travers le documentaire, le Gabonais enfonce la multinationale Perenco qui ne cesse de faire parler d’elle négativement suite aux désastres écologiques dans l’Ogooué-Maritime depuis bon nombre d’années. Une pollution qui a d’ailleurs conduit le tribunal de Port-Gentil de condamner Perenco.

Et depuis lors, Christian Bernard Rekoula dit être victime de menaces et intimidations de la part de plusieurs personnes dont les identités sont dissimulées. « Alors que je regagne mes bureaux et que je consulte mes mails et mes messages sur mes comptes, grande est ma surprise de recevoir deux audios sur Messenger, venant d’une dame, se décrivant comme une grande et vraie résistante. Dans ces audios, je pouvais y entendre un déversement de haine et de colère gratuite envers moi. Les propos dans ces audios sont d’une telle violence que cette personne promet de me faire la peau, elle et ses enfants », dénonce ce dernier.

Toujours, d’après Rekoula, qui a fait de la dénonciation son cheval de bataille, les menaces iraient jusqu’aux membres de sa famille. « Cette même dame à continuer ses propos en insultant une fois de plus ma mère et après avoir prétendu détenir des secrets concernant ainsi que ma famille, tout en disant que par le passé, j’aurais même découpé mes frères à la machette », a-t-il renchéri. Avant d’ajouter que la dame lui aurait promis un règlement de compte après 2023.

Si les menaces et intimidation sont avérées, il est désormais clair que Bernard Christian Rekoula gênerait plus d’un, avec ses minireportages et dénonciations de la précarité des populations et le sous-développement dans lequel le Gabon y est plongé malgré les nombreuses richesses dont il dispose. Mais de là à arrêter son combat, il n’en est point question. « Je poursuis le chemin que Dieu a tracé pour moi tout en écrasant les têtes des serpents et des sirènes des eaux », a-t-il lancé à ses détracteurs.

Elzo Mvoula

Article du 8 septembre 2022 - 10:37am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !