Gabon : Emmanuel Oyé Mendome sur les starting-blocks à la présidentielle 2023

Par Brandy MAMBOUNDOU / 10 mar 2022 / 0 commentaire(s)
Emmanuel Oyé Mendome.

Alors que cette consultation pointe à l’horizon, la liste des candidats à cette échéance politique ne cesse de s’allonger.

Depuis près de six mois, il n’est plus rare d’assister à une sortie médiatique d’un Gabonais qui souhaite prendre part à l’élection présidentielle. La fonction de président de la République qui est occupée par Ali Bongo Ondimba, a été malmenée depuis bientôt douze longues années. Ce magistère, malheureusement, a été bouleversé par des multiples crises sociopolitiques, économiques et sanitaires. Le bilan « chaotique » de l’actuel occupant du palais du bord de mer à la tête de l’exécutif serait sans doute la raison d’autant d’engouements à la course au fauteuil présidentiel. En tout cas, c’est l’observation que font bon nombre d’acteurs et témoins de la scène politique qui suivent avec une attention particulière l’évolution du Gabon. Mais pour l’heure, c’est un certain Emanuel Oyé Mendome qui se lance dans la course au palais du Bord de mer. Il l’a fait savoir en ce début de semaine.

Mike Jocktane, Gervais Oniane, Robert Menie et maintenant Emanuel Oye Mendome sont pour le moment ceux qui ont ouvertement déclenché les « hostilités » politiques. Il faut reconnaître que depuis l’avènement de l’actuel occupant du fauteuil présidentiel à la tête du pays, les arguments pour le combattre ne manquent point. Les promesses de campagne qui n’ont jamais été tenues, sont devenues plutôt un cauchemar pour le commun des Gabonais. Les fameux « 5 000 logements par an » n’ont jamais été livrés, ne fût-ce que pour une année. La construction annoncée de plusieurs universités à travers le pays n’a jamais vu le jour. La réalisation de « la Baie des rois » s’est muée en une véritable chimère, dont le gros tas de sable qui surplombe l’estuaire en fait la preuve évidente d’un mirage. Pour couronner cette situation catastrophique, la population assiste impuissamment à une astronomique cherté de la vie. Même l’eau est devenue une denrée rare, dans un pays où la position hydraulique est l’une des plus développée d’Afrique. Le prix du pain a désormais pris l’ascenseur. Que dire des multiples crises observées dans les entreprises et administrations publiques ? Les milieux professionnels sont désormais coutumiers des débrayages à tous les niveaux.

Emmanuel Oyé Mendome, le nouveau candidat déclaré à la prochaine présidentielle n’a pas manqué de relever cet état des faits : « J’observe comme vous l’évolution dramatique de notre société et la déstabilisation programmer de notre État », a-t-il déploré lors d’un point de presse qui s’est ténu le lundi 7 mars dernier à Libreville. Avant d’ajouter : « face au silence complice de la classe politique et d’une partie de la communauté internationale, attaché aux droits de l’homme et à la démocratie, j’ai décidé de me présenter à la prochaine élection présidentielle qui aura lieu en 2023 ou avant ».

Le nouveau prétendant au fauteuil présidentiel est marié et père de famille, sans expérience politique. Il se dit stimulé par le seul désir de sauver le pays d’un chaos probable. Croyant de confession chrétienne, Emmanuel Oyé Mendome dit ne pas pouvoir rester insensible face à ce qu’il appelle « la mort programmée ». « Je vous le dis et vous le jure, nous sommes au dernier virage avant le chaos. J'ai choisi de sauver le Gabon », a-t-il clamé.

Cette énième candidature amène le citoyen ordinaire à s’interroger sur les réelles pertinences de ces différents positionnements précoces dans la course au pouvoir. Et l’on se demande si tous ces prétendants ne pourraient pas tout simplement rejoindre les formations politiques plus en vue, pour des candidatures de poids. Ou devrions-nous assister à un revirement de situation, comme en 2016, qui aboutira à une candidature unique ? Dans tous les cas, l’avenir nous situera sur la suite face à toutes ces hâtives prétentions.

Elzo MVOULA

Article du 10 mars 2022 - 12:40pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !