Gabon : Fuite d’eau au centre-ville de Makokou suite au laxisme de la SEEG

Par Brandy MAMBOUNDOU / 21 sep 2022 / 0 commentaire(s)
À Makokou, cette fuite d'eau détruit le bitume.

Non loin des bâtiments futuristes de l’antenne locale de la DGDI, une gigantesque fuite d’eau menace le bitume et les usagers de la voie publique. Alors que plane le risque de rupture en fourniture d’eau dans le quartier, la Seeg répond aux abonnés absents.

À première vue Makokou, le chef-lieu de la province de l’Ogooué-Ivindo, offre une vue paradisiaque digne d’une carte postale. De la Place de l’indépendance, on aperçoit l’Ivindo et ses eaux sombres, ou la falaise qui jouxte l’hôtel Belinga Palace. Tout près de là, la direction générale de la Documentation et de l'immigration (DGDI) dirigée par le colonel Bernard Gnamankala, a inauguré le 20 avril 2022 son antenne. Un bâtiment futuriste érigé, paradoxalement, au milieu d’un habitat précaire, en face du… restaurant d’une dame d’origine béninoise.

Malheureusement, et aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est sur cette avenue que la République, exaltée par la construction de cet édifice, montre ses limites. En effet, à 100 mètres de là, une fuite d’eau de la canalisation principale de la SEEG a transpercé le goudron, laissant couler des torrents ininterrompus d’eau. « Un matin, témoigne un riverain, nous avons constaté cette fuite et, immédiatement, les services compétents ont été alertés. Nous pensions que cette défaillance allait être réparée en période de saison sèche. Mais rien n’a été fait. Ce qui est dommage pour le bitume qui s’abîme, mais également pour l’eau, devenue une denrée rare à Makokou, qui se gaspille. »

Ce désagrément, pourtant visible et source de danger pour les usagers et les infrastructures publiques, ne suscite l’attention ni du gouvernorat, coordinateur, entre autres, des services de l’État, ni de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG). La fameuse Brigade Bleue mise en place en 2019 par Tony Ondo Mba, alors ministre de l’Eau, pour la réparation des fuites d’eau, n’a-t-elle donc compétence que sur Libreville ? C’est à croire que tout le monde a démissionné. 

De passage à Makokou, successivement à l’occasion de la fête des cultures, et lors de la tournée du Secrétaire exécutif du PDG, Steeve Nzegho Dieko, le ministre de l’Énergie et des Ressources hydrauliques, Alain Claude Bilie-By-Nze ne manquera pas de trouver rapidement des solutions. Sauf si l’opposition gabonaise est une fois de plus incriminée pour l’incapacité de ceux qui sont actuellement au pouvoir.

Dess Bombe

Article du 21 septembre 2022 - 12:33pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !