Gabon : La BDEAC accorde un important prêt à la SAG

Par Brandy MAMBOUNDOU / 18 nov 2021 / 0 commentaire(s)
Photo de famille après la signature de ce partenariat.

La société Autoroutière du Gabon (SAG), société chargée de la construction de la Transgabonaise, une autoroute qui reliera Libreville à Franceville, vient de recevoir une assistance financière de 65 milliards de FCFA de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale. La signature de cet accord de prêt a été actée par le président de la BDEAC, Fortuna-Ofa Mbo Ntchama et le Directeur général de la SAG, Selim Bejaoui.

Ce nouveau financement, selon certains responsables de la SAG, s’ajoute à d’autres prêts de la BICIG à hauteur de 40 milliards de nos francs. Dans son discours circonstanciel, le président de la BDEAC a situé les enjeux de ce partenariat avec le groupe Arise dont la SAG en est une section. « Le partenariat entre la BDEAC et le groupe Arise existe depuis plusieurs années. Notre apport financier en faveur de ce groupe s’élève déjà à 80 milliards de francs CFA, faisant du groupe Arise un de nos partenaires privilégiés », a soutenu le président de la BDEAC, tout en déclarant que son institution ne s’arrêtera pas à cette étape : « Avec le présent prêt, nous atteindrons un montant total de 145 milliards de francs CFA ».

Avant de décliner les raisons pour lesquelles la BDEAC tient à accompagner le groupe Arise. « …Parce que les projets que vous présentez ont pour objet de participer au développement économique du Gabon. En participant à son financement, la BDEAC assume son rôle de partenaire de référence pour l’intégration sous-régionale », a-t-il conclu.

Tout en remerciant le président de la BDEAC, le Directeur du groupe Arise, Selim Bejaoui a rappelé que la SAG agit depuis 2020 aux côtés du gouvernement gabonais : « Nous mesurons les enjeux, ainsi que la charge qui nous incombe pour mener ce projet dans les délais impartis et selon les standards internationaux en matière environnementale et technique. Nous sommes désormais complètement armés pour la mise en œuvre de ce projet aux impacts positifs considérables », a-t-il reconnu.

A noter que la Transgabonaise, longue de plus 800 km, reliera Libreville à Franceville. Un ouvrage pharaonique qui serait livré, selon les estimations gouvernementales, en 2023, soit en moins de trois ans.

Vichanie MAMBOUNDOU 

Article du 18 novembre 2021 - 7:01pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !