Gabon : La PG 41 quitte la plateforme pour l'alternance 2023

Par Brandy MAMBOUNDOU / 25 jan 2023 / 0 commentaire(s)
La PG 41 tourne le dos à la plateforme pour l'alternance 2023.

Au cours d'une déclaration de presse, en début de cette semaine, les leaders de la PG 41 ont annoncé leur sortie de la plateforme pour l'alternance 2023 après plusieurs incompréhensions entre Louis Gaston Mayila et Paulette Missambo. Une réaction qui vient une fois de plus montrer le balbutiement de cette opposition.

On le sentait venir. Et à cette allure, l'idée d'une candidature unique, comme ce fut le cas en 2016, semble désormais peu évidente. L'égocentrisme de certains leaders de l'opposition, comme dans le passé, refait surface une fois de plus. En effet, au cours d'un point de presse organisé le mardi 24 janvier 2023, les membres de la PG 41 ont annoncé leur départ « prématuré » de la plateforme pour « l'Alternance 2023 ». Celle-ci vient juste de voir le jour.

« En date du 02 décembre 2022, madame Paulette Missambo, présidente de l'Union nationale (UN) a adressé des invitations aux personnalités des partis politiques, à la société civile et aux confessions religieuses pour qu'ensemble, nous soyons dans un cadre de concertation et de suivi. Le but était de façon dynamique des notions politiques pour créer une nouvelle plateforme. Moins de deux mois après sa mise en place, la PG 41 constate, pour le regretter que le format présenter dès le départ pour créer une telle force de l'opposition s'est rapidement érigé en une nouvelle plateforme « Alternance 2023 ». Les partis politiques membres de la PG 41 réunis ce jour, en réunion de la conférence des présidents, refusent de continuer à travailler dans un cadre malsain. Où les invectives prennent le dessus sur le dialogue », ont indiqué les membres de la PG 41.

C'est fort de ce qui précède que ce regroupement de plusieurs partis politiques, qui se dit soucieux de garder son autonomie et au regard de sa charte, décide de se retirer « de la plateforme alternance 2023 ». Toutefois, ils disent être toujours dans la lutte qui vise le changement au sommet de l'État.

À entendre ces derniers, il paraît clairement que Lambert Noël Matha, ministre de l'Intérieur semble bien connaitre les faiblesses de ces opposants du pouvoir où contre le pouvoir.

Elzo Mvoula

Article du 25 janvier 2023 - 11:05pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !