Gabon : Le commandement en chef de la Police nationale interdit aux non-vaccinés du Covid 19

Par Elzo MVOULA / 11 sep 2021 / 0 commentaire(s)
Le général de division Serge Herve Ngoma ne réçoit plus que les vaccinés contre le Covid 19.

Dans une note authentifiée par plusieurs policiers mais pour laquelle le cabinet du ministre de l’Intérieur n’a pas, au moment où nous mettons sous presse, donné suite à notre demande d’éclaircissements, le général de division Serge hervé Ngoma, ne recevra plus que les « personnels et visiteurs vaccinés ».

Désormais, les personnels et les visiteurs du commandant en chef des Forces de Police nationale présenteront obligatoirement un sésame. Ni plus ni moins, ils devront avoir par-devers eux leur carte de vaccination (contre le Covid 19) pour accéder à ses bureaux. En effet, dans une note d’informations placardée sur l’un des murs du commandement en chef de ce corps de nos forces de sécurité sis au Komo, il est rappelé que « l’accès au cabinet du commandant en chef des Forces de police nationale, pour tout acte, est strictement accordé aux personnels et visiteurs vaccinés ».

"Sans commentaire"

Une mesure saluée par bon nombre de policiers qui y voient une manière sibylline pour le premier responsable de la Police d’inciter le personnel dont il a la charge à se faire vacciner. D’autant plus que, le 8 septembre dernier, au cours d’une conférence de presse avec la présidente du Comité national de vaccination contre le Covid-19, le ministre de la santé annonçait l’irruption de la 3e vague et du variant Delta. Guy Patrick Obiang révélait que « plus des 90 % des personnes présentant des formes graves, sont des personnes qui ne sont pas encore vaccinées ».

Guy Patrick Obiang inquiet de l'irruption du variant Delta au Gabon.

Ailleurs, certains Etats ont rendu obligatoire la vaccination d’une catégorie de personnels. En France, c’est celui de la Santé ; aux Etats-Unis, Joe Biden, son président, utilise désormais la manière forte pour espérer « tourner la page » du coronavirus. A cet effet, depuis jeudi dernier, la vaccination est obligatoire pour « environ 100 millions d’Américains, soit les deux tiers des travailleurs » du pays. Notamment les fonctionnaires de l’exécutif, les salariés de sous-traitants d’agences fédérales, le personnel de maisons de retraite recevant des subventions fédérales (17 millions de personnes) et les écoles placées sous le contrôle fédéral …

Toutefois, selon certains observateurs, cette mesure du commandant de la Police nationale pourrait être contre-productive, car susceptible de l’éloigner du renseignement. Pour tout dire, ici et là, plusieurs voix s’élèvent pour pousser le gouvernement, au lieu de jouer au chat et à la souris avec leurs compatriotes, à rendre officiellement la vaccination obligatoire. Au moins, dit-on, les choses seront claires pour tout le monde.

Au reste, le comportement retissant des Gabonais face à la vaccination contre le Covid 19 est la conséquence de la méfiance qui s’est installée entre les gouvernants et les gouvernés. Il serait donc difficile, dans l’immédiat, de vaincre cet état d’esprit. A moins qu’une grande campagne d’explications sur les bienfaits de la vaccination lève les points d’interrogation des uns et des autres.

DESS BOMBE

Article du 11 septembre 2021 - 1:44pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !