Gabon : Le ministre de la Santé touche du doigt l'optimisation des pharmacies hospitalières

Par Brandy MAMBOUNDOU / 14 aoû 2022 / 0 commentaire(s)
Guy Patrick Obiang Ndong, a procédé au lancement de l’amélioration des produits pharmaceutiques qui causent généralement des complications dans le suivi des patients.

Le jeudi 11 août dernier, Guy Patrick Obiang Ndong, ministre de la Santé et des Affaires sociales et sa collègue Justine Limbinbi, ont effectué des visites dans les centres hospitaliers universitaires de la capitale gabonaise. L’objectif de cette descente étaient de vérifier l’effectivité de l’optimisation des pharmacies hospitalières comme le souhaite Ali Bongo, président de la République.

Dans le cadre de la réforme de l’Office pharmaceutique national inscrite dans le Plan d'accélération de la transformation (Pat), le ministre de la Santé Guy Patrick Obiang Ndong, accompagné de la ministre déléguée, a procédé au lancement de l’amélioration des produits pharmaceutiques qui causent généralement des complications dans le suivi des patients.

En effet, ce partenariat qui est le fruit entre l’Office pharmaceutiques, filiale du Fonds Gabonais d’investissement stratégique (FGIS). Pour le ministre de la Santé, «c'est la matérialisation de la politique du président de la République en matière d’accessibilité et les disponibilités du médicament. Cette optimisation va s’étendre très rapidement dans les structures hospitalières de l'intérieur du pays pour atteindre d’ici 2023, une couverture nationale du pays en matière d’optimisation des pharmacies hospitalières », a-t-il souligné.

Fort des exemples passés, il y a lieu de s’inquiéter quant à la longévité de ce projet. Car au Gabon, ce ne sont pas les idées et la création ou la mise en place de ce genre structures qui causent problèmes. C’est plutôt le suivi.

Brandy Mamboundou

Article du 14 août 2022 - 10:04am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !