Gabon-Ministère de la Culture : La Fenasyca déplore que les ministres sèment le malaise permanent

Par Brandy MAMBOUNDOU / 10 juil 2022 / 0 commentaire(s)
Christian Mermance N’Nang Nsome annonce une grève générale dans deux mois si les problèmes ne sont pas réglés.

Le samedi 09 juillet 2022, la Fédération nationale des syndicats de la culture et des arts (Fenasyca) a organisé sa dernière assemblée générale marquant la fin de ses activités pour l’année 2021-2022. Au cours de cette rencontre, Christian Mermance N’Nang Nsome est revenu sur les maux qui gangrènent le ministère de la Culture et des arts malgré le changement des hommes à la tête de ce département ministériel. 

Que se passe-t-il exactement au ministère de la Culture et des Arts ? Les membres de la Fenasyca sont à nouveau montés au créneau pour dénoncer les maux qui freinent le bon déroulement des affaires à la culture. Parmi eux, des nominations qui ne respectent aucune procédure administrative. Christian Mermance N’Nang Nsome, président du Fenasyca, trouve inexplicable le fait que plusieurs responsables du ministère procéderaient en sourdine à des recrutements directs de leurs parents au détriment des diplômés des écoles et ceux qui travaillent depuis bientôt dix longues années sans pourtant connaître une amélioration quant à leur situation administrative. 

Outre cela, le professionnel de la culture exige la dissolution du bureau en charge des droits d’auteur dont il dit ne pas trouver la désignation du responsable. Pour lui, le responsable de ce bureau devrait être nommé en conseil des ministres. Or ce n’est pas le cas actuellement.  

Fort de ce qui précède, le leader de la Fenasyca, qui a félicité la décision des plus hautes autorités au sujet de l’adhésion du Gabon au Commonwealth, accorde un délai de deux mois au gouvernement pour régler tous les problèmes déjà connus. Si rien n’est fait d’ici au 02 septembre prochain, ils menacent de bloquer toutes les entrées du ministère le 05 septembre 2022. Voilà qui donne à réfléchir les deux artistes qui pilotent le ministère, l’universitaire Patrick Mouguiama-Daouda et le rappeur Max-Samuel Oboumadjogo.
 

Brandy MAMBOUNDOU 

Article du 10 juillet 2022 - 2:19pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !