Gabon : Mouang Mbading crache ses vérités sur Ligne Directe de Gabon Actu

Par Brandy MAMBOUNDOU / 20 aoû 2021 / 0 commentaire(s)
Mouang Mbading lors de son passage sur Gabonactu.

Face aux journalistes de ce site d’informations en ligne, ce professeur des universités et homme politique a déroulé le tapis de l’actualité dans notre pays. Morceaux choisis de quelques pans de cette interview fleuve.

Mouang Mbading, « A Moulengui Binza, on vote pour les idées »

Pour sa première, l’émission Ligne Directe de Gabon Actu a reçu Mouang Mbadinga, président du MSP qui s’en est pris à la « bourgeoisie parasitaire », attaque qu’il formule contre d’anciens PDGistes devenus opposants par « mécontentement » et qui reviennent dans le giron du PDG. L’émission a fait plus de 5000 vues sur Facebook, preuve que les internautes étaient nombreux à écouter celui qui, lors des débats pour les élections législatives de 2018, a traité les journalistes de Gabon 1ère de « journaleux ». L’argent a corrompu les esprits, au point que les élections sont faussées. A Moulengui Binza, un conseiller du MSP a été voté. C’est l’unique preuve donnée par Mouang Mbading pour illustrer quelques ilots d’intégrité parmi le peuple.

« Ping fait partie de la bourgeoisie parasitaire »

Ceux qui ont parasité l’Etat sont des bourgeois parasitaires. Mais il peut arriver qu’un tel ennemi de la Nation soit pris de patriotisme pour se mettre aux côtés du peuple. De fait, Mouang Mbading a dit ne pouvoir se mettre derrière les anciens PDGistes parce qu’ils ont contribué à mettre le pays par terre. « Nous voulons que ceux qui ont pillé le pays rendent quelque chose à la Nation », a-t-il dit, pour montrer qu’il n’est pas revanchard.

« Voler des élections est un acte démoniaque »

Mouang Mbading, pendant 1h, a donné des coups et fait des enseignements, il reste à savoir si la voie qui est la sienne est réaliste et efficace pour mettre à terre les promoteurs de la « démoncratie », c’est-à-dire le pouvoir du démon. Les militants du PDG ne le savent certainement pas, mais il faut entendre les leçons de l’ancien professeur de philosophie, désormais retraité. Nombreux sont chrétiens dans ce parti, il est bien de leur rappeler que les applaudissements de victoires volées sont des acquiescements démoniaques. Donc ils participent de l’esprit du démon et du pouvoir du démon.

« Le PDG, parti néocolonial »

Mouang Mbading identifie le PDG comme un instrument de la colonisation du Gabon au service d’entreprises étrangères. Notamment parce qu’Omar Bongo, après avoir pourtant étatisé certaines entreprises dans les années 1970 et 1980, a fini par brader les entreprises nationales. Notamment en privatisant les entreprises publiques autour des années 1990 sous les injonctions du FMI. Pour lui, avoir cédé aux pressions d’une organisation multilatérale, c’est rentrer dans une logique néocoloniale, servant la cause des entreprises étrangères. « Le Gabon n’est pas un pays à vendre », a-t-il dit.

Nicolas NDONG ESSONO

Article du 20 août 2021 - 12:13pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !