Grève dans les Régies financières : le dangereux enlisement

Par Brandy MAMBOUNDOU / 06 déc 2021 / 0 commentaire(s)
La grève se poursuit dans les Régies financières.

Même si le ministre de l’Economie convie les syndicalistes à une réunion ce lundi 6 décembre 2021, personne n’est dupe, il serait très difficile qu’une solution concrète sorte de là. La décision serait ailleurs, notamment au Palais présidentiel.

Dans un courrier daté du jeudi 2 décembre 2021, dont Gabonclic.info a obtenu une copie, Nicole Jeannine Lydie Roboty épouse Mbou convie les leaders syndicaux « à prendre part à la séance de travail, relative à la mise en place d’une plate-forme d’échanges, ce lundi 6 décembre 2021 à partir de 15 heures, dans la salle du 5e étage de l’immeuble Arambo ».

Initiative, certes louable, mais qui risque de connaître très vite ses limites. Selon plusieurs agents de ces administrations contactés par nos soins « le ministre de l’Economie ne doit plus passer son temps à la parlotte. Elle doit comprendre que nous avons besoin, aussi, d’assurer le bien-être de nos familles respectives. Ce qui est loin d’être le cas aujourd’hui ».

En effet, privés d’une partie très importante de leurs revenus, les agents des mamelles de l’Etat broient du noir. Beaucoup d’entre-eux, vivant exclusivement de leurs primes, ne savent plus à quel saint se vouer. Entre enfants scolarisés, loyers non payés, les fournitures en électricité et eau coupées, bon nombre d’entre eux ignorent ce qu’ils ont fait au bon Dieu pour mériter une pareille situation.

A l’observation, le problème et la situation sont loin d’être une affaire du gouvernement. Sinon, les trois ministres auraient pu le résoudre. Les habitués du fonctionnement du Gabon savent que tout se décide à la présidence de la République : même rendre les Gabonais misérables. Nous y sommes !

Dess BOMBE

 

Article du 6 décembre 2021 - 7:11am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !