L’UN à la recherche de nouvelles stratégies

Par Nicolas NDONG ESSONO / 10 mai 2022 / 0 commentaire(s)
Les membres de l'Union Nationale et les militants.

Les grandes échéances politiques arrivent à grand pas. Chaque parti élabore déjà ces stratégies pour se tenir prêt au moment venu. Dans cette course effrénée aux militants que Paulette Missambo, présidente de l’Union nationale (UN) et les siens se sont retrouvés les 07 et 8 mai 2022 à leur siège au Bas de Gué-Gué, dans la commune de Libreville.

Objectif : organiser des ateliers de réflexion pour mieux faire face à l’adversité lors des prochains rendez-vous politiques qui pointent à l’horizon. Désormais, les différents militants devront s’organiser traiter des difficultés dans leurs localités dans la mesure où ils savent de quoi il est question.

effet, ces assises dont les travaux ont été menés sur quatre ateliers que sont : les élections de 2023 (législatives et locales), la structuration et l’implantation du parti dans les circonscriptions, le projet politique pour les communes et les valeurs et la discipline, la deuxième édition de la « journée thématique » s’est déroulée durant deux jours à commencer par des échanges entre militants. « Elles se poursuivent aujourd’hui en ateliers. L’atelier où je participe est l’atelier 4 avec pour thématique : les valeurs et la discipline. Parce qu’une journée thématique a pour titre ou grande orientation l’Union nationale à l’horizon 2023. Parce qu’en 2023, nous savons que les partis qui veulent se montrer concourants doivent commencer par réfléchir à la manière d’aborder les élections qui sont la présidentielle, les législatives et les locales. » a laissé entendre Tomo Tomo Jean Calvin, communal adjoint de Libreville, coordinateur général des journées thématiques.

 

Aussi, il est à souligner que c’était « l’occasion qui est souvent donnée aux militants. Ce sont les militants qui l’organisent pour pouvoir échanger entre eux. D’abord sur l’état du parti, sur l’état du pays et ensuite d’élaborer des stratégies d’implantation du parti, des stratégies pour affronter l’échéance électorale. C’est sur cela que nous sommes en train de plancher actuellement. » a ajouté Steeve Mexin Akono Effa, délégué administratif et à la discipline de la commune de Libreville.

 Quant à Odette Jeannine Taty Koumba, vice-présidente dudit parti politique, pour les journées thématiques, chaque localité à sa spécificité. « Nous ne pouvons pas, nous ici à Libreville, réfléchir sur les problèmes qui se posent à l’intérieur du pays. Alors, ce sont nos militants qui sont à l’intérieur qui vivent ces problèmes-là et qui sont mieux placés pour les gérer parce qu’ils vivent ces réalités. Donc ici, ces réflexions concernent uniquement la province de l’Estuaire. Mais dans le cadre des échéances, chaque localité aura à faire la même chose que nous. », a-t-elle indiqué.

 Brandy MAMBOUNDOU

Article du 10 mai 2022 - 2:51am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !