Mairie de Libreville : Le brouillard va se dissiper aujourd’hui.

Par Brandy MAMBOUNDOU / 14 juil 2021 / 0 commentaire(s)
Libreville connaîtra son nouveau maire dans la journée de ce 16 juillet.

Le maire démissionnaire, Eugène Mba, sera-t-il candidat à sa succession ? Ces derniers jours, plusieurs sources ont annoncé son retour, au regard de la polémique au sujet des circonstances de sa démission. Les conseillers municipaux de Libreville sont appelés ce 14 juillet à une session extraordinaire du conseil municipal aux fins d’élire un nouveau maire. En même temps, le secrétariat exécutif du Parti démocratique gabonais (PDG), majoritaire au conseil municipal, a désigné Christine Mba Ntoutoume comme candidate à la tête de la municipalité.

Les circonstances de la démission d’Eugène Mba, officiellement le 26 mai, et la tenue d’une session extraordinaire du conseil municipal, le 17 juin, pour valider sa démission ont laissé des traces. Une saisine des conseillers municipaux de l’opposition aux fins d’annulation de ladite session extraordinaire est toujours pendante devant le tribunal administratif. S’y ajoute la grogne sourde liée au choix du PDG porté sur Christine Mba Ntoutoume, que nombre de cadres PDG de la capitale ont qualifiée de « poids plume » sur la scène politique locale.

Lorsqu’il s’était agi d’élire le remplaçant de Léandre Nzué, le PDG avait jeté son dévolu sur une personnalité qui figurait déjà dans l’équipe dirigeante de la mairie. En effet, Eugène Mba était 5e adjoint au maire.

Si Christine Mba Ntoutoume, jusque-là 2e mairesse adjointe au 4e arrondissement, est effectivement portée à la tête de l’Hôtel de ville, elle sera la deuxième femme à diriger la capitale gabonaise, après Rose Christiane Ossouka Raponda (2014-2019), l’actuelle Première ministre. Mais également le troisième édile au cours d’un même mandat. Un fait inédit dans l’histoire de la plus grande ville du Gabon.

Seulement, la règle non écrite qui veut une rotation des Fang et des Mpongwé, les ethnies autochtones, aura été respectée. Christine Mba Ntoutoume est Fang, comme Eugène Mba et Léandre Nzué. Le mandat en cours est celui des Fang, après celui des Mpongwé qu’a exercé Ossouka Raponda.

Et l’intégration des communautés allogènes dans tout ça ?

Brandy MAMBOUNDOU

Article du 14 juillet 2021 - 10:46am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !