Mali : Des réactions suite au décès de l’ex-président Ibrahim Boubacar Keita

Par Nicolas NDONG ESSONO / 20 jan 2022 / 0 commentaire(s)
Ibrahim Boubacar Keita, de son vivant.

Alors qu’il va être porté en terre ce vendredi, ses anciens collaborateurs et autres anonymes lui rendent un hommage. Tout au long de son parcours terrestre, il a marqué bien des esprits. Hommages à une personnalité simplement…humain.

Survenue le dimanche 16 janvier 2022, la mort de l’ex-président Malien a été accueillie par une grande émotion au sein de la population. Ibrahim Boubacar Keita est un homme d’Etat, un républicain, humaniste, homme de paix, de dialogue et d’une culture inestimable. Ce sont-là, des qualificatifs attribués par ses proches collaborateurs ainsi que ses amis.

Ibrahim Boubacar Keïta, né le 29 janvier 1945 à Koutiala et mort le 16 janvier 2022 à Bamako, est un homme d'État malien, président de la République du 4 septembre 2013 au 18 août 2020. Il occupe les fonctions de Premier ministre de 1994 à 2000 et de président de l’Assemblée nationale de 2002 à 2007.

Ce que retiennent ses collaborateurs du défunt !

« Nous sommes très attristés pour cette disparition brutale. IBK pour moi est un modèle, j’ai approché un homme d’Etat si convaincu de son engagement pour le Mali. C’est un homme de paix, de dialogue. C’est un baobab que le Mali vient de perdre », a déclaré Moussa Timbiné, ancien président de l’Assemblée nationale du Mali, sous le président déchu.

Pour sa part, Moussa Mara, ancien Premier ministre d’Ibrahim Boubacar Keita dira que, « Sa perte suscite en moi l’émotion et de tristesse. En pareille circonstance il faut surtout garder de souvenir positif. Quelqu’un qui était humain. Un être agréable à vivre. Ma collaboration avec lui, j’en garde un commerce positif. Quelles que soient les péripéties dans lesquels son mandat s’est passé. Ce qu’on peut de lui c’était un être humain, des valeurs humaines très profondes », a-t-il dit.

A son tour, Amadou Goita, ancien dignitaire de son régime a affirmé que « le Mali vient de perdre un illustre de ce pays. Un homme qui avait le Mali chevillé dans le corps, un homme qui aimait profondément ce pays, un grand homme d’Etat, un républicain, un humaniste, un homme franc qui aime son prochain, un homme large. C’est ce que je retiens de l’homme ».

Le ministre Abdoulaye Diop, ex-chef de la diplomatie d’Ibrahim Boubacar Keita, ce dernier expliquera qu’il est « Très attristé d’apprendre la disparition de l’ancien président Ibrahim Boubacar Keïta avec lequel j’ai eu l’honneur de servir le Mali comme ministre des Affaires Étrangères. C’est avec une grande émotion que je m’incline devant sa mémoire. Sincères condoléances à sa famille ». Dramane Konaté membre de sa famille politique, « le Mali a perdu une bibliothèque, une bibliothèque politique, un grand républicain, un patriote, que nous n’allons jamais cesser de pleurer. IBK, est un homme d’Etat qui a aimé les siens, qui a aimé la République, il avait un sens élevé de l’Etat, du devoir, la responsabilité ».

Dans les rues de Bamako !

Par ailleurs, Ousmane Kone, résident à Bamako a magnifié les qualités de l’homme et sa rigueur dans le travail. « Un homme généreux, beaucoup pensent que c’est un politicien hors pair ; ce qu’il fait et ce qu’il dit est toujours juste », témoigne, Karfa Bagayogo.

Pour Ibrahim Bah, c’est avec une grande tristesse qu’il a appris le décès de cet homme d’Etat : « A mon avis, il était un homme bon et généreux, malheureusement il était mal entouré. Ce qui lui a conduit à beaucoup d’erreurs durant sa gestion du pouvoir. Pour ce qui concerne les bilans d’IBK je trouve négatif parce que la majorité des Maliens ont décrié sa gestion du pouvoir ».

Hamadoun Alphagalo (Correspondant permanent au Mali)

           

Article du 20 janvier 2022 - 11:01am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !