Mali : Le pays Dogon ensanglanté, Ginna Dogon dénonce l'attaque de Djiguibombo Sororokanda

Par Brandy MAMBOUNDOU / 04 juil 2024 / 0 commentaire(s)

 

L'attaque meurtrière perpétrée à Djiguibombo Sororokanda, dans la commune de Doucombo, le 1er juillet 2024, a plongé le pays Dogon dans un deuil profond. Face à ce nouveau drame, l'Association malienne pour la protection et la promotion de la Culture Dogon, (Ginna Dogon), à travers une déclaration publiée le mardi 2 juillet 2024, signé du président  Nouhoum Tapily, est monté au créneau pour condamner fermement cet acte barbare et exiger des mesures urgentes des autorités étatiques.

En effet le bilan de cette attaque est effroyable : 21 personnes ont été tuées par balles ou égorgées, une personne est portée disparue, des maisons et des vivres ont été pillés, le centre de santé et des motos ont été incendiés, et le bétail emporté. 

Selon Ginna Dogon, cette tragédie s'inscrit dans une série noire qui frappe le pays Dogon depuis plusieurs années, rythmée par des attaques incessantes contre les villages, les paysans dans leurs champs, les bus de transport et le vol des troupeaux.

Dans sa déclaration, l’association a exprimé sa profonde indignation et présente ses condoléances aux familles des victimes tout adressant également ses vœux de prompt rétablissement aux blessés.

Ainsi, face à l'inaction des autorités publiques et à l'inefficacité du plan de sécurisation actuel, Ginna Dogon lance un appel pressant à une remise à plat de la stratégie de lutte contre l'insécurité dans le centre du pays, en particulier dans le pays Dogon. « La population, abandonnée à son triste sort, ne peut plus continuer à vivre dans cette insécurité permanente », estime le président Nouhoum Tapily.

Par ailleurs, l'association a exhorté les autorités maliennes à prendre des mesures fortes et concrètes pour mettre fin à ce cycle de violence et ramener la paix dans la région. Elle trouve impératif le renforcement de la présence des forces de sécurité, qui devraient mener des opérations ciblées contre les groupes armés responsables de ces atrocités et mettre en place des programmes de développement socio-économique pour la population du pays Dogon.

Hamadoun  Alphagalo (de notre correspondant permanent au Mali)

 

Article du 4 juillet 2024 - 8:00pm
Article vu "en cours dév"

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !