Mali : Les barons du PDES évoquent les situations sociopolitiques, économiques et sécuritaires du pays

Par Brandy MAMBOUNDOU / 16 nov 2022 / 0 commentaire(s)
Les membres du PDES lors du point de presse.

Le Parti pour le Développement Économique et la Solidarité (PDES) a animé un point de presse, le mardi 15 novembre 2022, sur les situations sociopolitiques, économiques et sécuritaires du Mali. L'objectif était de partager avec l'opinion nationale et internationale leurs observations sur la situation globale actuelle du pays, qui devient difficile ces derniers temps. Ledit point de presse était avait pour locuteur le président du PDES.

Le président Moulaye Oumar Haïdara, après avoir planté le contexte de la situation dans laquelle le Mali se trouve aujourd'hui, a remercié les autorités de la transition pour les efforts déployés en faveur des forces de défense et de sécurité. « Le PDES salue et apprécie les efforts déployés par les autorités de la Transition, notamment sur le plan militaire, qui ont favorisé l'amélioration des conditions des forces de défense et de sécurité », a-t-il déclaré. Pour lui, l'évolution du processus de paix est salutaire, « avec l'adoption de plusieurs décisions, dont l'approbation de l'intégration de 26 000 ex-combattants », a-t-il indiqué. « Les réformes politiques et institutionnelles en cours, conformément au chronogramme convenu entre les autorités de la Transition et la CEDEAO, ont enregistré un taux de réalisation estimé à 70 %, selon les chiffres donnés par le Comité de suivi-évaluation, présentés lors de la réunion du Cadre de concertation des partis politiques autour du ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, tenue le jeudi 13 octobre 2022 », a fait savoir Moulaye Oumar Haïdara.

Le président du PDES a pris le soin de porter son analyse sur les observations des parties prenantes sur l'avant-projet de la nouvelle Constitution, qui a été rendu public et remis aux partis politiques. « Les observations pertinentes formulées par les acteurs de la classe politique, les organisations de la société civile et les préoccupations des Maliens établis à l'extérieur du Mali méritent d'être prises en compte, dans le souci d'obtenir l'adhésion massive à l'esprit de cet avant-projet », estime Moulaye O. Haïdara.

Bien qu’un nouvel espoir soit suscité, le Parti pour le Développement Économique et la Solidarité constate que la situation sécuritaire et humanitaire dans les régions du nord, du centre et d'autres localités du pays s'est profondément détériorée. « Cette dégradation de la situation sécuritaire a provoqué le déplacement massif des populations vers les zones urbaines, relativement paisibles. L'école malienne se meurt partout où règnent les terroristes. Plus de 280 000 élèves ne vont pas à l'école dans les régions de Mopti, Bandiagara et Douentza. Et plus de 1000 écoles restent fermées dans ces zones à cause de l'insécurité. » A argumenté le Président Moulaye. En évoquant cette situation sécuritaire, le Président du PDES, estime qu’il faut privilégier la coopération avec tous les pays voisins du Mali. Ainsi, « la diplomatie malienne devrait jouer un rôle plus conciliateur », a-t-il suggéré.

Parlant de la cherté de vie, Moulaye Haïdara a affirmé que le panier de la ménagère souffre à cause de la hausse vertigineuse des prix des produits de première nécessité. Il a ainsi laissé entendre qu'au moment où la lutte contre la corruption et la délinquance financière est plus que jamais sollicitée, les conditions douteuses d'attribution de certains marchés publics font la Une de la presse malienne. 

Le PDES, à travers son président, a invité les autorités de la Transition à donner à la rectification sa vraie profondeur et ses vraies lettres de noblesse attendues et espérées par le vaillant, résilient, patient, mais regardant peuple du Mali.

Enfin, Moulaye Oumar Haïdara a appelé les Maliens à l'union sacrée autour de la nation, afin de

pouvoir sortir définitivement de la situation précaire dans laquelle tout le monde se trouve aujourd'hui.

Hamadoun Alphagalo (de notre correspondant permanent au Mali)

Article du 16 novembre 2022 - 12:35pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !