Mali/Electricité : la ville de Gao donne 72 heures aux autorités locales de trouver des solutions aux récurrentes coupures

Par Brandy MAMBOUNDOU / 16 mai 2023 / 0 commentaire(s)
La Population de Gao

Dans une lettre adressée aux autorités locales de la région de Gao, le lundi 15 mai 2023, dénonçant les coupures interminables d'électricité, les populations ont donné un ultimatum de 72 heures à l'EDM.SA, le fournisseur d’électricité au Mali, pour trouver une solution à cette la situation. Dans le cas contraire, elles entreprendront des actions pour se faire entendre et même aller jusqu’au boycott du référendum.

Dans cette note, les populations de Gao dénoncent le calvaire qu'elles vivent au quotidien, à cause des coupures intempestives d'électricité de l'Energie du Mali-Gao, qui, selon les forces vives de la ville de Gao, « cette situation fragilise considérablement l'économie locale et favorise l'insécurité».

« L'Énergie du Mali-Gao peine, depuis près de deux ans aujourd'hui, à assurer la fourniture en électricité aux populations de la ville de Gao, bien que l'électricité ne soit plus un luxe dans la plus grande ville du Nord du pays », souligne la note. Elles affirment que « même ceux qui ont les moyens de s'offrir de l’électricité, ils ne le peuvent pas parce qu'EDM- Gao est incapable d'assurer une fourniture normale dans un quelconque quartier de la ville».

Comme si cela ne suffisait pas, « la société malienne de gestion de l'eau potable SOMAGEP n'arriverait pas, elle aussi, à ravitailler tous les quartiers de la commune urbaine de Gao en période de forte chaleur en plus de la mauvaise qualité de l'eau», indique la note. Et pour couronner le tout, selon eux, les services financiers notamment le Budget, le contrôle finance, les impôts, le trésor et la douane de la région de Gao sont absents depuis 2012. « Cette absence crée un vide énorme dans les différents secteurs et autres services publics de l'Etat », clament-elles.

À cet effet, « nos populations en ont assez de ces situations inadmissibles du côté de l'EDM-Gao, qui nous a appris, il y près d'un mois, que des groupes électrogènes en état neuf devraient arriver à Gao, ce qui n'est toujours pas fait », selon la note.

Enfin, les populations de Gao ont informé que « si rien n'est entrepris par les autorités dans un délai de soixante-douze heures, afin d'apporter des solutions aux situations décriées, surtout le cas de l'EDM-Gao, nous nous réservons le droit d'engager toutes actions nous permettant de nous faire entendre, y compris le boycott du referendum.»

Hamadoun Alphagalo

Article du 16 mai 2023 - 7:08pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !