Mesures restrictives contre le Covid-19 : Les pays les plus touchés lèvent progressivement les mesures restrictives

Par Brandy MAMBOUNDOU / 17 fév 2022 / 0 commentaire(s)
Les mesures restrictives sont incessamment levées dans plusieurs pays tels que le Royaume-Uni, le Danemark...

Depuis le début de cette nouvelle année 2022, plusieurs pays occidentaux, naguère très touchés par la pandémie de la Covid-19, sont sur le point d’abandonner toutes les mesures restrictives de lutte, notamment les tests, les isolements et des masques.

Après le Royaume Uni, les pays scandinaves, principalement le Danemark a levé toutes les restrictions contre la Covid-19. Une étape de plus dans la volonté de « vivre avec le virus ». Depuis le 1er février, le Danemark a fait le choix, comme le Royaume-Uni, de tenter le pari d'un retour « à la vie d'avant », en tirant un trait sur les masques et le passe sanitaire, en rouvrant les boîtes de nuit, bars et restaurants sans restriction, malgré un nombre de cas record. S'il est toujours « recommandé » de s'isoler pendant quatre jours en cas de test positif, les cas contacts ne sont plus contraints à aucune quarantaine. Mais depuis vendredi 11 février, le pays scandinave est allé encore plus loin. Il a esquissé ce qui ressemble à un abandon pur et simple de la vaccination à court terme. Une première mondiale depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Quid de la situation au Gabon ?

Au moment où les pays les plus touchés pensent sérieusement à une levée de toutes les mesures restrictives contre la pandémie de la covid-19, chez nous, c’est encore la peur du lendemain. Toutes les activités socio-professionnelles sont toujours au point mort depuis deux ans. Les tests et la vaccination sont toujours en vigueur, alors que le nombre de contaminés continue à décroître au fil des jours.

Les autorités danoises, comme ceux de plusieurs autres pays occidentaux, justifient cette décision d’abandonner les restrictions, en fonction de plusieurs critères. Le principal étant un taux de vaccination qu'ils estiment suffisant.

Pourtant, de l'aveu même du gouvernement, le Danemark possède une proportion très élevée, et toujours en hausse, de cas quotidiens. Avec près de 8 000 cas par million d'habitants, en moyenne sur sept jours au 13 février, le pays devance, par exemple, largement la France en la matière (à peine plus de 2000 cas par million d'habitants). Mais « nous pouvons apercevoir les premiers signes que l'épidémie est en train de s'inverser », souligne le gouvernement. De plus, les hôpitaux danois ne sont pas en alerte. Selon les données d'Our World in Data, le pays accueillait 4 patients en soins critiques par million d'habitants au 13 février.

Les admissions à l'hôpital sont, en revanche, en hausse continue depuis le début du mois d'octobre. Pas de quoi s'inquiéter cependant pour les autorités danoises, qui mettent en avant la faible dangerosité d'Omicron, mais également le printemps qui arrive. « Nous savons par expérience que le nombre d'infections diminue avec le changement de saison », justifie le communiqué.

Les pouvoirs publics au Gabon devraient penser, comme ils ne cessent le crier sur tous les toits, au bien-être de la population en facilitant la reprise des activités professionnelles. La pandémie de la Covid-19 étant désormais considérée, dans le monde entier, comme une épidémie saisonnière.

Brandy MAMBOUNDOU

Article du 17 février 2022 - 9:28pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !