Orientation Nouvelle s’investit pour le changement au Gabon

Par Brandy MAMBOUNDOU / 16 sep 2021 / 0 commentaire(s)
Sosthene Ibola Lendjedi veut un autre Gabon.

Nouveau-né de la sphère politique, ce parti ambitionne de « renforcer les valeurs démocrates-chrétiennes dans notre pays par le biais d’approches rationnelles et constructives », selon le Pasteur Sosthène Ibola Lendjedi, le chef de cette formation politique.

L’heure serait au changement dans la sphère politique au Gabon. La classe politique de notre pays semble prendre de l’âge. Dans l’espoir de redonner une image nouvelle à cette « opposition » qui semble être perdue avec des allers et retours au sein du Parti Démocratique Gabonais (PDG), le Pasteur Sosthène Ibola Lendjedi qui assure le rôle de chef du parti, et le Dr Erick Miguel Poaty qui en assume la présidence ont, tous deux mis en place un parti politique dénommé Orientation Nouvelle (ON). Comme son nom l’indique, ON se veut une démarcation totale d’avec tout ce qui s’est fait appeler « politique » au Gabon, jusqu’à ce jour.

Plus qu’une idéologie, Orientation Nouvelle entend être une philosophie de vie. « Notre mission politique consiste à renforcer les valeurs démocrates-chrétiennes dans notre pays par le biais d’approches rationnelles et constructives. Nous défendons une politique basée sur le dialogue et l’éthique chrétienne. Nous préservons les traditions et l’identité nationale. Nous cherchons à accroître la prospérité de la population gabonaise et à créer un environnement favorable à l’emploi », a indiqué Sosthène Ibola Lendjedi dans un entretien accordé à Gabonclic.info le week-end dernier.

Le leader d’Orientation Nouvelle dit être conscient des conditions dans lesquelles vivent ses compatriotes depuis des années, malgré les multiples richesses dont regorge le pays. En 2019, pour ne citer que cette année, France 24 avait révélé qu’avec un pourcentage de 19,6% le Gabon était le pays le plus touché par le chômage dans la sous-région de l’Afrique centrale. « Les réseaux de transport routiers sont à 90 % inexistants et impraticables. La Compagnie aérienne n’est à ce jour qu’un souvenir. Le seul aéroport international du Gabon est bondé d’avions de compagnies étrangères. Il en va de même pour les secteurs de la Santé ; de l’Education ; des Ports insuffisants ; Logements & Aménagement ; de l’Immigration ; Les Télécommunications ; Electricité et Eau, ainsi que la Sécurité », précise-t-il.

Toujours d’après ce dernier, le peuple gabonais aurait été trop longtemps abusé, si bien que sa confiance devrait être méritée. Comprenant l’enjeu, Sostène Ibola espère laisser à la future génération un pays où il serait encore possible de rêver et de travailler pour réaliser ses rêves. Laisser à ces derniers un patrimoine dont ils seraient fiers. Pour finir, « nous comptons sur la population gabonaise essentiellement composée de jeunes. 54,6% auraient moins de 25 ans. D’un autre côté, nous avons en face de nous une classe politique vieillissante qui a démontré, à suffisance, ses limites et qui a besoin d’être remplacée par une nouvelle génération qui comprend qu’elle se doit de prendre son avenir en main. Nous le devons à nos martyres, à la génération après nous, aux exilés ainsi qu’aux prisonniers d’opinion politique qui croupissent dans les geôles », a-t-il indiqué. Espérons juste que le message passe et que les Gabonais y croient fortement.

Nous ne pouvons que lui souhaiter une bonne continuation !

Dess bombe

Article du 16 septembre 2021 - 1:33am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !