Ossouka Raponda et son PAT : Quel impact réel dans le quotidien des populations aujourd’hui ?

Par Brandy MAMBOUNDOU / 10 mar 2022 / 0 commentaire(s)
Rose Christiane Ossouka Raponda, Première ministre.

Le gouvernement était récemment en séminaire pour faire le point de l’exécution du Plan d’accélération de la transformation (PAT). On a noté une autosatisfaction au sortir de ces assises. Pendant ce temps, les Gabonais tirent toujours le diable par la queue.

En sa qualité de présidente du Comité d’orientation stratégique du Plan d’accélération de la transformation (PAT), la Première ministre Rose Christiane Ossouka Raponda, a réuni en séminaire, le vendredi 25 février dernier à l’immeuble Arambo, son gouvernement. Objectif : faire le bilan de l’exécution du PAT, un an après son lancement.

Il faut rappeler que le PAT est la nouvelle trouvaille d’Ali Bongo Ondimba qui en a fait la feuille de route du gouvernement en vue de relancer l’économie gabonaise et améliorer « significativement » les conditions de vie des Gabonaises et des Gabonais. Il comporte au total 150 projets repartis dans plusieurs secteurs tels que la santé, l’éducation, le pétrole, les télécommunications, l’énergie, l’eau, la route, le paiement de la dette intérieure pour relancer l’économie, le logement, etc.

A ce jour, selon les chiffres du gouvernement, on peut retenir que 18,5 milliards de francs CFA ont été mobilisés pour la réfection des infrastructures sanitaires et la rénovation de plusieurs Centres de santé. S’agissant de la dette intérieure qui s’élève à 450 milliards de Fcfa, le gouvernement aurait déjà remboursé 95 milliards de F CFA. Sur le logement, 96 appartements construits et vendus par la SNI sur les 8 immeubles du complexe ‘’Les Parasoliers’’

Toujours selon le gouvernement, presque tous les projets prévus dans le cadre du PAT ont été déjà lancés sur l’étendue du territoire national. Soulignons que ce PAT qui court jusqu’en 2023, année des élections générales au Gabon, prévoit aussi des réformes administratives.

Le moins que l’on puisse dire depuis la tenue du séminaire gouvernemental, c’est que ces assises ont suscité des critiques contre l’équipe de Rose Christiane Ossouka Raponda. Ce qui contraste avec l’autosatisfaction du gouvernement. Les uns et les autres se montrant plutôt sceptiques quant à l’efficacité de ce Plan au niveau de l’amélioration des conditions de vie des populations. Cela, au regard des difficultés grandissantes auxquelles font face les Gabonais dans leur vie de tous les jours.

D’aucuns ne s’embarrassent même pas de défier Rose Christiane Ossouka et ses ministres à venir prouver à l’opinion, qu’est-ce qui dans les projets prévus par le PAT a impacté positivement la lutte contre la vie chère qui appauvrit de plus en plus les populations. Quel est l’impact réel du PAT sur la lutte contre le chômage, surtout des jeunes, dans un pays où on enregistre encore des pertes d’emplois ? En quoi le PAT règle-t-il la crise multiforme qui détériore notre système éducatif ? Qu’a prévu le PAT contre le système judiciaire gangrené par la corruption, la surpopulation carcérale, les arrestations et autres incarcérations abusives ?

Les Gabonais attendent des explications avec des exemples concrets sur l’impact du PAT sur leur quotidien.

Nicolas NDONG ESSONO

Article du 10 mars 2022 - 12:24pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !