Précarité : Les retraités de l’Etat vont manifester.

Par Vichanie MAMBOUNDOU / 31 mar 2021 / 0 commentaire(s)
Le ministère de la Fonction publique est appelé à élaborer un texte de loi en faveur des retraités.

Alors qu’ils attendaient une amélioration de leur statut après plusieurs mouvements l’année dernière, les retraités de l’administration publique comptent organiser une assemblée générale le 3 avril, après celle du 26 mars, pour déterminer les actions à mener.

Les retraités de l’Etat disent avoir été laissés pour compte par le gouvernement. Pierre Mintsa, le président de la confédération syndicale Machette syndicale des travailleurs gabonais vaillants (MSTGV) fait de ce dossier un de ses chantiers. Dans une quinzaine d’années, lui aussi sera à la retraite. « Depuis 2016, je suis sur ce dossier. J’ai été dans l’élaboration du Nouveau système de rémunération (NSR). Lorsqu’on l’avait mis en place, j’avais dit au gouvernement que le nouveau système aura une incidence sur la pension. Après la mise en place du NSR en juillet 2015, ils m’ont mis dehors. Sauf que cinq ans plus tard, nous voilà devant ce problème. » Le 26 mars, les retraités ont tenu une assemblée générale à Libreville.

La situation devient plus que préoccupante. Certains retraités souffrent de pathologies dues à l’âge. « Je suis vraiment dans un état critique. Je sors à peine d’un AVC et je souffre de plusieurs maladies, mais je fais l’effort de venir. Je trouve déplorable le fait que les anciens corps habillés ne veuillent pas se joindre aux autres. Ils ne savent qu’appeler pour prendre les nouvelles »,

déplore un retraité. En effet, les anciens agents des forces de l’ordre se tiennent à distance du mouvement des agents publics à la retraite. En lieu et place d’un taux, les retraités attendent du gouvernement un texte de loi en leur faveur.

 

Vichanie MAMBOUNDOU

Article du 31 mars 2021 - 12:22pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !