RDC: Une situation humanitaire très alarmante

Par Brandy MAMBOUNDOU / 06 déc 2022 / 0 commentaire(s)
Des habitants fuient les combats entre l'armée de la RDC et les rebelles du M23.

Ces derniers jours, la situation des humains, du côté de la République Démocratique du Congo (RDC), laisse bon nombre d'Africains sans voix. Les morts se comptent désormais par centaines. Pour Félix Tchishekedi, président du pays, la responsabilité incomberait à son voisin Paul Kagamé du Rwanda.

Ça va de mal en pis en République démocratique du Congo RDC. En effet, d'après Marie-Pierre Poirier, la directrice régionale du Fonds des Nations-unies pour l'enfance (UNICEF), pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre, la crise humanitaire dans ce pays s'aggraverait de manière catastrophique. Un constat fait après une visite de celle-ci dans la province troublée par les violences des groupes armés. «Un danger croissant dans l'Est du pays, alors que les conflits armés, les épidémies de choléra et de rougeole se propagent. L'ampleur de la crise et les risques en matière de protection sont alarmants. Les atteintes aux droits de l'enfant sont absolument choquantes », a-t-elle indiqué dans un communiqué de presse en date du lundi 05 décembre dernier.

Il faut souligner le fait que cette situation pourrait rapidement devenir incontrôlable, notamment dans le site surpeuplé, qui accueille près de 200000 personnes déplacées internes, dans des conditions sanitaires déplorables. Toujours selon les Nations-unies, 5,7 millions de personnes sont déplacées en RDC, dont l'écrasante majorité, à l'Est, a fui les combats qui y font rage et qui ont provoqué le déplacement d'au moins 1,5 million de personnes en 2020, dont plus de la moitié sont des enfants. Les enfants sont les principales victimes, explique ces dernières. Ils sont généralement séparés de leurs familles, et risqueraient d'être recrutés par les groupes armés. Pour son engagement dans cette lutte, l'UNICEF a lancé un appel de fond de 862,4 millions de dollars US, afin de répondre aux besoins urgents de plus de 8 millions d'enfants congolais.

Le gouvernement congolais, quant à lui, continue d'indexer le régime de Paul Kagamé qu’il tient responsable de tous les maux qui minent les différentes régions du Congo, impactées par ces guerres quasi-interminables.

Elzo Mvoula

Article du 6 décembre 2022 - 1:39pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !