Supposées démissions au CLR : le Secrétaire général recadre les choses

Par Brandy MAMBOUNDOU / 12 mai 2022 / 0 commentaire(s)
La note de service du CLR.

Les récents départs du Centre des libéraux réformateurs (CLR) de Nicole Assélé ex-déléguée générale du parti et de son adjoint Alexandre Désiré Tapoyo ont agité les réseaux sociaux où certains médias ont présenté le CLR comme un parti au bord de l'implosion. Une situation qui a poussé le Secrétaire général de cette formation politique Pascal Boileau Obiang à sortir de sa réserve. Pour lui, la réalité est toute autre.

Ce mercredi 11 mai, le secrétaire général du Centre des libéraux réformateurs (CLR),  Pascal Boileau Obiang Ondo s'est confié à notre rédaction et ce dernier n'est pas passé par quatre chemins pour démentir l'information selon laquelle le CLR entegistrerait des démissions en cascade et serait en proie à une implosion. <<Certes, nous avons reçu certes des démissions. Mais, ces démissions n'émanaient pas des militants enregistrés dans nos registres. Pour ma part, ces compatriotes qui affirment être des militants du CLR ne sont pas en réalité. Dès lors, j'ai donné une consigne ferme à mes collaborateurs : celle de ne  recevoir ses démissions ces démissions que si les démissionnaires présentent une carte de membre ou à la rigueur une fiche d'adhésion dûment signée du secrétariat du parti. Car, nul ne saurait se proclamer militant d'une formation politique à laquelle il n'a jamais appartenu>>. 

Avec cette mise au point dressée dans  une note de service de service signée du secrétariat général et affichée au siège du parti, les départs du parti ont cessé comme par hasard.

L'observatoire averti pourrait ainsi se poser bien des questions : à qui profite ces rumeurs de démissions du CLR? Y aurait_il une volonté dissimulée de semer du trouble dans cette formation politique ? Quel but tenteraient d'atteindre les commanditaires de cette cacophonie fortuite?

Comme disait l'ancien président ivoirien Laurent Gbagbo : << le nageur croit se cacher sous l'eau alors qu'on voit son dos>>. C'est dire que la vérité des faits triomphera d'ici là.

Vichanie MAMBOUNDOU

Article du 12 mai 2022 - 4:42pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !