Transition au Mali : Le ministre Abdoulaye Maïga invite les politiques à une réunion pour l'élaboration d'un chronogramme.

Par Brandy MAMBOUNDOU / 25 juin 2022 / 0 commentaire(s)
Abdoulaye Maïga face à l'urgence de convaincre ses concitoyens de parler d'une seule voix.

Dans une lettre adressée au président de Les Conservateurs Démocrates le jeudi 23 juin 2022, le ministre de l'administration territoriale et de la décentralisation, Porte-parole du gouvernement a invité à une réunion de la formation politique du cadre de concertation nationale (CCN), prévue le mardi 28 juin 2022.

Selon la lettre du colonel Abdoulaye Maïga, Porte-parole du gouvernement, « le ministre de l'Administration territoriale et de la Décentralisation, Porte - parole du Gouvernement, en collaboration avec le ministre de la Refondation de l'Etat, chargé des Relations avec les Institutions et le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé des Réformes politiques et institutionnelles, a l'honneur de vous inviter à la réunion de la formation politique du Cadre de concertation national (CCN) qui se tiendra le mardi 28 juin 2022 à 10 h 00 au Centre de Formation des Collectivités territoriales ». Selon les précisions de la lettre, ladite réunion portera essentiellement « sur le chronogramme des différents scrutins ainsi que celui des réformes politiques et institutionnelles de la Transition ».

Cette invitation des forces politiques par le ministre de l'administration territoriale et de la décentralisation intervient au moment où le médiateur de la CEDEAO Good Luck Jonathan est en visite au Mali pour trouver des propositions concrètes concernant le calendrier de la transition d'ici le prochain sommet des chefs d'État de la CEDEAO. La tenue de ce cadre de concertation pour la formation du chronogramme de la transition à seulement quelques jours avant la réunion de la conférence des chefs d'État, suscite au rang des observateurs avertis une interrogation sur la difficile levée des sanctions contre le Mali. Si une issue favorable n'est pas trouvée lors de cette réunion avec les forces politiques et sociales pour aboutir à un calendrier avec un contenu convainquant, on verra peut-être le maintien des sanctions contre le peuple malien une énième fois à la sortie du sommet du 3 juillet prochain.

Les Maliens retiennent leur souffle.

Hamadoun Alphagalo (De notre correspondant permanent au Mali)

Article du 25 juin 2022 - 11:34pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !