Gabon : La Feseena veut un coup d’accélérateur au dialogue social avec le gouvernement

Par Elzo MVOULA / 18 juil 2022 / 0 commentaire(s)
Pour éviter des perturbations en début d'année, Alain Mouangouadi propose de profiter des vacances scolaires pour faire progresser le dialogue social

Le vendredi 15 juillet dernier, la Fédération des syndicats des enseignants de l’éducation nationale (Feseena) a procédé au bilan de l’année écoulée. Durant cette phase de restitution, cette formation syndicale affiliée à la Convention nationale des syndicats du secteur éducation (Conasysed) a regretté l’existence de zones d’ombre qui empêchent le dialogue social avec le gouvernement.  

L’année 2021-2022 a très mal commencé, notamment avec une grève qui a quasiment duré trois mois. A partir de cette grève, s’est ouvert un dialogue social qui a conduit la coalition Sena-conasysed et le gouvernement à la table des négociations. Mais, depuis lors, les partenaires sociaux fustigent le fait que plusieurs points inscrits dans le cahier de revendications peinent à être mis en œuvre. C’est le cas du « guichet spécial aux fins d’accélérer le processus de régularisations des situations administratives (recrutement, intégration, titularisation, reclassement après stage et avancement) ; et le paiement des rappels soldes devant se faire grâce à la mise à disposition d’une enveloppe de 20 milliards.

Au regard de ces manquements observés par la Feseena, la formation syndicale entend mener des actions fortes. Selon Alain Mouangouadi, son président, « la Feseena sollicite du ministre en charge de l’Education nationale que la période des vacances scolaires soit mise à profit pour régler toutes les situations qui pourraient contribuer à dégrader nos bonnes relations partenariales ».  

Dess Bombe

 

 

 

 

 

 

Article du 18 juillet 2022 - 9:42am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !