Gabon : Un originaire du Haut-Ogooué juge négatifs le bilan et le management d’Ali Bongo après 14 ans de gouvernance

Par Brandy MAMBOUNDOU / 03 aoû 2022 / 0 commentaire(s)
Norbert Epandja est déterminé à instaurer la transparence électorale dans le Haut-Ogooué.

Le lundi 1er août 2022, dans une lettre adressée à ses compatriotes, Norbert Epandja, président du Collectif du Haut Ogooué libérée (Chol) n’a pas fait dans la langue de bois au sujet de la paupérisation galopante. Il pointe la responsabilité personnelle du successeur d’Omar Bongo Ondimba dans cette situation. 

Depuis belle lurette, les populations du Haut-Ogooué ont souvent été critiquées pour leur soutien de vassalité au pouvoir, alors qu’elles vivent les mêmes difficultés que celles des autres provinces du pays. « Mais, comment ne pas le faire lorsqu’un des vôtres est au pouvoir ? » Se demande un ressortissant de cette localité. Sauf qu’après moult réflexions, et constatant que leurs conditions de vie ne changent guère, un sursaut d’orgueil semble naître dans les esprits depuis quelque temps. Aujourd’hui, les langues se délient progressivement.

Pour preuve : dans une correspondance adressée à ses frères et sœurs du Haut-Ogooué, Norbert Epandja, leader du collectif le Chol, a fait savoir aux uns et aux autres que le responsable de leur souffrance ne serait qu’Ali Bongo Ondimba. Car, il aurait détruit le Gabon en quatorze ans seulement de gouvernance. L’autre fait est que : « Nous savons tous que ce n’est pas Ali Bongo qui cherche à briguer un troisième mandat, mais les imposteurs qui l’entourent et qui détournent impunément les milliards de l’État », a-t-il dénoncé.

Ne pouvant plus certainement accepter ce énième « passage en force » de ce groupuscule qui ne penserait qu’à leurs propres intérêts, ce natif du Haut-Ogooué, proche d’Alexandre Barro Chambrier, président du parti Rassemblement pour la partie et la modernité (RPM), entend œuvrer pour mettre fin à cette souffrance. « Nous devons lutter pour que l’élection présidentielle dans le Haut-Ogooué soit libre, transparente et crédible », a-t-il souligné assurément très optimiste et certain de révéler ce défi de bon sens.

Elzo Mvoula

Article du 3 août 2022 - 10:46am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !