Gabon : Une baisse de la production de l’or noir s’impose

Par Brandy MAMBOUNDOU / 08 oct 2022 / 0 commentaire(s)
L’Opep+ baisse sa production de pétrole.

Le 05 octobre 2022, Vincent de Paul Massassa, le ministre du Pétrole et du Gaz, a pris part à la 33e réunion ministérielle de l'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) à Vienne en Autriche.

Cette réunion à laquelle prenaient également part les pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep+), était l'occasion de prendre une décision permettant de stabiliser le marché international de l'or noir. Les ministres du Pétrole de l'Opep+ ont ainsi opté pour une réduction de la production totale de deux millions de barils par jour en vue de faire remonter les prix qui ont récemment chuté par crainte d'une récession.

La décision de l’Opep+ de baisser sa production de pétrole intervient pour soutenir le marché pétrolier dont les prix ont chuté ces dernières semaines pour se stabiliser entre 80 et 90 dollars le baril. Loin des niveaux atteints en mars dernier, suite à l’invasion par la Russie de l’Ukraine. Les prix du pétrole avaient alors frôlé les 140 dollars. Cette 33e réunion ministérielle était très attendue et a alimenté les spéculations sur une réduction significative de la production de brut, ce qui a influé sur les cours de pétrole qui sont repassés au-dessus des 90 dollars le baril.

Pour sa part, Vincent de Paul Massassa a, lors de cette rencontre décisive, réitéré la volonté d’Ali Bongo Ondimba, Président du Gabon d'amener le Gabon à jouer pleinement son rôle dans la stabilisation du marché pétrolier. Le pays compte donc, comme en mars 2020, jouer sa partition. Car le prix du pétrole à un niveau appréciable constitue un réel atout pour la relance de notre économie. Reste maintenant à savoir si le peuple bénéficiera de cette marge.

Elzo Mvoula

Article du 8 octobre 2022 - 10:39am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !