Mali : Interpellation du Premier ministre par le CNT : Dr. Choguel Kolla Maïga retourne tête haute après son interpellation

Par Brandy MAMBOUNDOU / 22 avr 2022 / 0 commentaire(s)
Dr. Choguel Kolla Maïga, Premier Ministre malien.

Le Premier ministre, Dr. Choguel Kokalla Maiga était le jeudi 21 avril face aux membres du Conseil National de Transition. C'était pour expliquer sur les questions d’actualité ainsi que les autres chantiers de son plan d’action d’août 2021.

Cette interpellation a surtout concerné le renforcement de la sécurité sur l’ensemble du territoire national, les réformes politiques et institutionnelles, l’organisation des élections et la promotion de la bonne gouvernance.

Au lutrin, les membres du CNT ont donné leur appréciation de la mise en œuvre du plan d’actions gouvernemental. Parmi les représentants du peuple, beaucoup ont salué « la montée en puissance de l’armée et la restauration de l’honneur du pays ». Mais une bonne partie des membres du Conseil ont dit restés sur leur faim concernant les réalisations faites par le gouvernement dans d’autres domaines. Il s’agit notamment de la lutte contre la corruption, la gouvernance, la justice, les réformes politiques, entre autres.

Parlant de l'organe unique des élections au Mali, il a déclaré le souhait du gouvernement : «Nous souhaitons que le projet de loi sur l’Autorité indépendante de gestion des élections soit adopté afin que nous puissions avancer dans le processus.» Toutefois, il a annoncé que le gouvernement fait tout pour trouver un terrain d’entente afin de lever les sanctions qui pèsent sur le peuple. « Les discussions avec la CEDEAO se poursuivent. » a dit Dr. Choguel Kokalla Maïga devant le Conseil National de la Transition du Mali.

Le Premier ministre en s’adressant au peuple malien a déclaré : « Que les maliens comprennent que ce ne sont pas les forces étrangères qui vont libérer le Mali. »

Se prononçant sur la réalité du moment il a affirmé : « Le contexte défavorable qui a caractérisé la situation dans laquelle nous nous sommes retrouvés permet de comprendre certaines difficultés. L’essentiel c’était de faire des choix: réaffirmer la souveraineté du Mali. » Dr. Choguel Kokalla Maïga de poursuivre : « Notre choix politique au nom de la souveraineté nous a valu ce que nous avons qualifier de terrorisme politique, diplomatique économique et médiatique », a-t-il affirmé.

Tout comme l'appréciation des membres CNT, le chef du gouvernement s'est fièrement vanté de son bilan sur le plan sécuritaire. « S’agissant de l’axe 1 du Plan d’Action du gouvernement je pense que sur ce point il n’y a pas de débat. La montée en puissance des FAMAS (toute chose qui constitue notre priorité) a permis de donner au peuple malien son honneur. La peur venait de changer de camp », a-t-il apprécié.

A souligner qu'enfin de compte, le Premier ministre Dr. Choguel Kokalla Maïga a quitté le pupitre du Conseil National de la Transition tête haute. Car le gouvernement s'en est allé avec l'accompagnement par des ovations du colonel Malick Diaw, président du Conseil national de la transition et ses collègues.

Hamadoun Alphagalo (de notre correspondant permanent au Mali) 

Article du 22 avril 2022 - 3:28pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !