Jeamille Bittar : « Je pense que la décision de la CEDEAO en ce qui nous concerne ce n'est pas une décision sage. »

Par Nicolas NDONG ESSONO / 14 juin 2022 / 0 commentaire(s)

 

 

Ainsi fait constater le Porte-parole du M5-RFP, et non moins président du Mouvement citoyen pour l’Alternance, le Travail et la Transparence (MC-ATT), depuis deux ans. Il fait le tour d’horizon de l’actualité au Mali ; tout en disant son soutien au délai de deux ans de la transition.

Gabonclic. info : Comment se porte votre parti MC-ATT ?

Jeamille Bittar : le MC-ATT se porte à merveille, Dieu merci.

Les chefs d'État de la Commission économique du développement des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) ont renvoyé la situation du cas du Mali au prochain sommet, quelle appréciation faites-vous ?

Je pense que la décision de la CEDEAO en ce qui nous concerne ce n'est pas une décision sage. Aujourd'hui, l'ensemble du peuple malien a compris que la CEDEAO n'est pas en train de travailler pour le bien-être du peuple malien. Donc, nous en tirons toutes les conséquences. Nous avons pris acte de cette décision de la Communauté économique de développement des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO).

Le président de la transition, le Colonel Assimi Goïta a paraphé le décret fixant la durée à deux ans. Votre réaction ?

Je pense que les autorités de la Transition ont décidé, ainsi. Pour rappel, les assises ont décidé que le délai de la transition soit compris entre 6 mois à 5 ans. Si aujourd'hui le gouvernement estime qu'en deux ans, il peut faire le travail que les Maliens souhaitent, ça ne peut que se matérialiser par un décret voire par une loi devant l'Assemblée nationale. Donc, depuis le mois de mars, nous devrions avoir à l'esprit que ce décret devrait être pris depuis le mois de mars.

Pourriez-vous évaluer l'an 1 de la rectification de la Transition ?

À ce niveau, il n'y a pas de décision ou d'évaluation de bilan. L'exécutif s’est présenté devant les médias pour cet exercice ; notamment le travail abattu et les résultats escomptés à ce niveau.

Comment se porte le M5-RFP (mouvement du 5 juin 2020, rassemblements des forces patriotiques) après deux ans d'existences ?

On se porte très bien. Dieu merci, on a fêté notre deuxième anniversaire. Nous avons appelé l'ensemble du peuple malien à l'unisson, c'est ce qui est le plus important.

Avez-vous des propositions à l'endroit des autorités de la Transition ?

Nos propositions sont claires. Nous sommes le M5-RFP. Nous avons nos dix points que nous avions donnés aux autorités de la Transition que nous sommes en train de suivre. Nous sommes aujourd'hui une organisation de veille.

Interview réalisée par Hamadoun Alphagalo (De notre correspondant permanent au Mali)

 

 

Article du 14 juin 2022 - 12:19pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !