Gabon : l’affaire Nzouba-Ndama transférée à Libreville

Par Brandy MAMBOUNDOU / 26 oct 2022 / 0 commentaire(s)
Guy Nzouba Ndama, président du parti Les Démocrates.

Le mardi 25 octobre dernier, Guy Nzouba Ndama, le Président du parti Les Démocrates, était de nouveau devant le tribunal de Franceville, chef-lieu de la province du Haut-Ogooué toujours au sujet de l’affaire des mallettes de Kabala, dans lesquelles était transportée une somme d’environ 1, 2 milliards de Francs CFA.

Le feuilleton de Guy Nzouba Ndama semble encore loin de trouver son épilogue. En effet, mardi dernier, les faits de délits d’importation des biens ou marchandises prohibées ont été requalifiés en crime de blanchiment de capitaux par le tribunal de Franceville. Après s’être déclaré incompétent. « Le parquet et le prévenu qui n’était pas à l’audience avec ses avocats, ont dix jours pour se pourvoir. Lors de l’audience d’ouverture le 18 octobre à Franceville, le procureur de la République avait requis la culpabilité du prévenu et sa condamnation à 6 mois d’emprisonnement, avec sursis et à 2 milliards 380 millions d’amendes », souligne nos confrères de l’Agence gabonaise de presse dans sa publication en date du 25 octobre 2022.

Pour rappel, l’ancien président de l’Assemblée Nationale, devenu opposant quelques mois avant la présidentielle d’aout 2016, avait été arrêté Kabala, à l’est de Franceville, non loin de Léconi, le 17 septembre dernier en provenance du Congo, avec trois valises contenant 1 milliard 190 millions de FCFA. Aujourd’hui, l’opinion se demande si ce ne serait pas un moyen de freiner le président de Les Démocrates dans la course à la présidentielle. Dans tous les cas, à cette allure, Guy Nzouba Ndama semble déjà très mal parti pour une éventuelle candidature. Affaire à suivre.

Vichanie Mamboundou

Article du 26 octobre 2022 - 1:01pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !