Gabon : Africa N°1 et plus rien !

Par Brandy MAMBOUNDOU / 23 nov 2021 / 0 commentaire(s)
Les employés d'Africa N°1 face aux lendemains incertains.

Autrefois source de fierté pour les Gabonais et partant les Africains, la radio panafricaine est devenue l’ombre d’elle-même. Sauf miracle, elle est loin de renaître de ses cendres.

Grève par-ci, sit-in par-là, les anciens et toujours actuels employés d’Africa N°1 maintiennent le nom de cette radio en vie. Sans eux, les jeunes générations ne connaitraient même pas l’histoire de ce média. Tant, à son siège à proximité de Mbolo, la nature a repris ses droits. Le prestigieux bâtiment de l’époque est désormais envahi par les herbes.

Aujourd’hui, dépourvus d’un solde de tout compte et sans attestation d’emploi, les agents d’Africa N°1 ne peuvent faire valoir leur expérience professionnelle ailleurs. Ils attendent la fin de la liquidation du plan social. Entre-temps, ils sont toujours salariés de ce média dans lequel l’Etat gabonais est actionnaire ; qui en assure le paiement des salaires.

Justement, ceux-ci sont irréguliers. A fin octobre dernier, ces travailleurs totalisaient quatre mois d’arriérés de salaires. Raison pour laquelle, la semaine dernière, ils étaient devant le Trésor public pour réclamer leur dû. « Nous avons un ordre de paiement (OP), au niveau du Trésor public, qui est arrivé là-bas depuis le 30 septembre 2021. Mais on nous balade matin, midi et soir sous des prétextes fallacieux !!! Il paraît qu’il n'y a pas de fonds. Parfois, ils nous disent que les fonds sont insuffisants dans les caisses de l'État. Nous avons essayé de négocier avec les responsables. Mais rien, absolument rien n'aboutissait. C'est suite à ces propos que nous avons décidé d'organiser cette descente », a rapporté Eli Joël Nguimbi, le Vice-président du Syca, dans une évidente colère.

Du coup, face à cette situation, même si les responsables du Trésor public ont dit « suivre le dossier avec diligence », le Syca – le syndicat des employés d’Africa N°1 - a de ce fait rejoint la Dynamique unitaire, la très puissante centrale syndicale dirigée par Jean Rémy Yama. « En tant que Syndicat, nous avons été longtemps seuls. Mais aujourd’hui, devant l’urgence, nous avons besoin d’être affiliés à une confédération. Nous avons regardé autour de nous, et nous avons estimé que la Dynamique Unitaire répondait à nos attentes, surtout lorsqu’on observe le nombre de combats et victoires qu’elle a enregistrés », a fait savoir Eli Joël Nguimbi.

Au reste, depuis bien des années, les ministres de la Communication passent et toujours le même constat : des promesses d’amélioration de la situation de cette radio sans lendemains. Comme quoi, sauf miracle, Africa N°1 relève désormais du passé. Et c’est dommage !

Dess BOMBE

Article du 23 novembre 2021 - 12:47pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !