Gabon : Les partis de l'opposition saisissent la cour constitutionnelle

Par Brandy MAMBOUNDOU / 07 fév 2023 / 0 commentaire(s)

 

Le lundi 6 février 2023, la plateforme alternance 2023 dit avoir saisi la cour constitutionnelle pour dénoncer, en quelques mots, les « manigances» de Lambert Noël Matha, ministre de l'Intérieur, qui aurait constitué une liste de manière unilatérale, des membres du bureau du Conseil gabonais des élections (CGE). Ce qui conduit automatiquement à la suspension du processus de désignation du Président de cette institution.

C'est chaud entre Lambert Noël Matha et les leaders de l'opposition. Ces derniers ne le lâchent rien. En effet, en début de cette semaine, les partis politiques de l'opposition, du moins ceux de Réagir, l'Union Nationale (UN) et le Parti Socialiste Démocratique (PSD), partis membres de la plateforme Alternance 2023, ont dénoncé la situation qui prévaut au sujet du renouvellement du CGE, devant la Cour constitutionnelle. « Nous avons saisi, ce lundi 06 février 2023, la Cour constitutionnelle en vue de l'annulation de la composition de la Commission ad hoc et du Collège spécial destinés à l'élection du président du Centre Gabonais des Elections (CGE) », peut-on lire dans le communiqué parvenu à la rédaction de Gabonclic.info.

Dès lors et jusqu'à la lecture du droit, le processus relatif à l'élection du président du CGE « est suspendu, conformément aux dispositions de l'article 85 de la Constitution », rappelle la plateforme alternance 2023. A cette allure, la transparence électorale et le scrutin apaisé, voulus par la classe politique, ne sont pas encore acquis.

Elzo Mvoula 

Article du 7 février 2023 - 12:30am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !