Gabon : Le Sypross et Christophe Eyi main dans la main pour une Cnss responsable

Par Brandy MAMBOUNDOU / 16 juil 2022 / 0 commentaire(s)
Richard Ndi Bekoung et Christophe Eyi veulent trouver des solutions durables.

Ce vendredi 15 juillet 2022, il s’est tenu une rencontre entre la nouvelle équipe dirigeante de la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) et les partenaires sociaux. Objectif : trouver des solutions afin de redresser cette institution qui boit de l’eau depuis un bon moment. 

Vers un climat apaisé à la Caisse nationale de sécurité sociale (Cnss) ? C’est la question que se posent bon nombre d’observateurs qui suivent avec un grand intérêt les évènements qui s’enchaînent dans cette société depuis quelques temps. Une chose est sûre, Christophe Eyi, l’administrateur provisoire de la Cnss, semble vouloir redorer le blason de cette entité qui faisait autrefois la fierté du pays. Pour preuve, cette fin de semaine, le remplaçant de Patrick Ossi Onkori a reçu Richard Ndi Bekoung, président du Syndicat des professionnels de la sécurité sociale (Sypross) et son bureau exécutif. Le but était de faire l’état des lieux et voir comment travailler ensemble pour une Cnss responsable à l’intérieur comme à l’extérieur. 

Pour sa part, le leader syndical a dressé le chapelet de préoccupations de ses adhérents et même au-delà au sein de la Caisse. On note, par exemple, la situation des agents qui sont assis à la maison, la problématique de la prime de recouvrement, l'absence de fournitures dans le service et des réactifs au laboratoire, la qualité des agents qui vont accompagner l’administrateur provisoire dans le cadre du comité de gestion, la confirmation de la révision du calcul de congé et le rappel des règles et des procédures légales en matière de communication et d'organisation d'une assemblée générale au sein de l'entreprise. 

Il faut le reconnaître, le changement au sein de cette institution n’est pas pour maintenant. Mais, au regard de la volonté affichée par les partenaires sociaux en ce qui concerne le dialogue social, Christophe Eyi s’est engagé à mettre tout en place pour que les problèmes trouvent des solutions. Espérons juste que ce meeting ne sera pas le dernier car, la plupart des responsables lorsqu’ils débarquent, viennent toujours avec des promesses. Mais, à la fin, c’est toujours le cafouillage. 

Brandy Mamboundou

Article du 16 juillet 2022 - 8:54am

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !