Gabon : Les membres de l’Anareg en danger de mort ?

Par Brandy MAMBOUNDOU / 21 nov 2022 / 0 commentaire(s)
Des membres de l’Anareg seraient en danger.

Dans un courrier, adressé au directeur général de la Direction générale des recherches de la gendarmerie nationale, daté du 16 novembre dernier, Bernadette Owono Mba, présidente du bureau exécutif de l'Association nationale des retraités du Gabon (Anareg) a saisi celle-ci pour demander une protection contre d’éventuelles représailles de certains commanditaires tapis dans l’ombre.

En effet, selon le document, on est tenté de croire en un imminent danger. En effet, dans le courrier, Bernadette Owono Mba, présidente du bureau exécutif de l'Anareg sollicite une protection pour ses membres. D’après la teneur du courrier : « Par la présente, nous venons auprès de votre autorité, solliciter une demande de protection, avec l'espoir que notre dossier, qui sera à nouveau soumis à monsieur le Procureur de la République, sera traité avec la meilleure diligence pour le bénéfice des retraités actuels et futurs », indique le courrier.

Il est à noter que l'Association nationale des retraités du Gabon, qui a inscrit dans ses missions statutaires, la défense des droits des retraités, s'était constituée partie civile et a estéen justice la Caisse nationale de sécurité et sociale, pour de nombreux « détournements », qui auraient été perpétrés par ses dirigeants et qui ont pour conséquences les difficultés auxquelles sont confrontés les retraités aujourd'hui. Cette plainte qui a été déposée au cabinet de procureur de la République, le 18 novembre 2022, a été orientée à l'Agence nationale d'audit et de vérification. 

Cette demande est également consécutive à l'agitation actuelle à l’intérieur de cette institution dont certains agents, notamment ceux qui sont en charge des audits internes, sont menacés de mort. Pour ne pas citer le cas Halima.

Elzo Mvoula 

Article du 21 novembre 2022 - 12:52pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !