Mali : Les autorités interdisent les activités des ONG financées par la France

Par Brandy MAMBOUNDOU / 22 nov 2022 / 0 commentaire(s)
Abdoulaye Maiga, le Premier ministre par intérim du Mali.

Dans un communiqué publié, le lundi 21 novembre 2022, les autorités de la Transition du Mali ont décidé d'interdire, toutes les activités menées par les ONG opérant au Mali sur le financement ou avec l'appui matériel ou technique de la France. Cela intervient suite à l'annonce faite par la France, le 16 novembre dernier, de la suspension de l'aide au développement publique destinée au Mali.

Le colonel Abdoulaye Maïga, ministre de l'Administration territoriale et de la décentralisation, Porte-parole du gouvernement et Premier ministre par intérim a annoncé que le gouvernement de la Transition a pris note de l'annonce faite par la France, le 16 novembre 2022, pour certains nombres de mesures : « La suspension de son aide publique au développement à destination du Mali, aux motifs fallacieux de la coopération militaire Mali-Russie et des risques de détournement de cette aide, l'octroi direct aux ONG françaises des fonds mis à disposition, dans le cadre de l'action humanitaire de la France au Mali », a-t-il annoncé.

Le Gouvernement de la Transition, à travers le colonel Maïga, a réaffirmé que « ces allégations fantaisistes sont sans aucun fondement. Cette annonce de la junte française est un non-événement». Et de poursuivre : « Le Gouvernement de la Transition rappelle que cette déclaration n'est qu'un subterfuge destiné à tromper et à manipuler l'opinion publique nationale et internationale aux fins de déstabilisation et d'isolement du Mali », a-t-il rappelé.

Le Premier ministre par intérim a affirmé qu'en application de ces principes, cette décision de la France, prise depuis février 2022, ne suscite aucun regret. D'autant plus qu'elle contribue à la restauration de la dignité du Mali bafouée par « une junte française » spécialisée d'une part dans l'octroi d'aide déshumanisante pour notre peuple et utilisée comme moyen de chantage des gouvernants, et d'autre part dans le soutien actif aux groupes terroristes opérant sur le territoire malien. En conséquence, « le gouvernement de la Transition décide d'interdire, avec effet immédiat, toutes les activités menées par les ONG opérant au Mali sur le financement ou avec l'appui matériel ou technique de la France, y compris dans le domaine humanitaire », a-t-il déclaré.

Pour ce faire, le gouvernement de la Transition a invité le peuple malien à rester serein et à soutenir les autorités de la Transition dans leur noble mission de refondation de l'Etat et de la lutte implacable contre les groupes terroristes.

Hamadoun Alphagalo (De notre correspondant permanent au Mali)

Article du 22 novembre 2022 - 2:05pm

Nombre de Commentaires (0)

Faites un commentaire !